Menu
S'identifier

Trans’Prim Girousse : "La défiscalisation des heures supplémentaires contenterait salariés et employeurs"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 13.04.2017

Jérôme Girousse, gérant de Trans’Prim Girousse (05).

Crédit photo DR

Trans’Prim Girousse, située dans les Hautes-Alpes, assure des lignes régulières pour La Poste et livre également du bois de chauffage et des granulés. Une activité qui permet d'assurer l’avenir dans un département sans autoroute ni industrie.

"Depuis 28 ans, nous réalisons des lignes régulières régionales pour La Poste. Conclus pour trois ans, les contrats offrent une certaine sécurité… lorsqu’on les décroche.

Bien que nous ayons l’habitude de répondre aux appels d’offres, des surprises nous attendent parfois. Bonnes lorsque nous obtenons plus de lignes que prévu. Mauvaises quand l’une nous échappe. Il faut alors se remettre en question.

Des lignes régulières et sécurisantes

Le prix de transport ne constitue pas le seul critère de sélection ; le sérieux et la ponctualité comptent beaucoup. Car, parmi les contraintes que nous imposent nos six lignes – une par conducteur –, il y a celle d’assurer les trafics 6 jours/7. En contrepartie, nos chauffeurs apprécient la régularité des horaires.

C’est aussi pour des raisons de fiabilité que nous nous limitons à un périmètre régional : nous pouvons ainsi agir assez rapidement en cas de problème. De la même manière – et aussi car nous ne possédons pas de semis – nous ne nous sommes jamais positionnés sur l’Italie. Si les prix pratiqués par La Poste ne sont pas extraordinaires, ce sont ceux de notre sécurité.

Assurer l’avenir

Depuis 2004, nous avons développé en parallèle le négoce et la livraison de bois de chauffage et de granulés, qui représentent désormais 40 % de notre chiffre d’affaires. Nous misons pas mal sur cette activité, plus rémunératrice, pour assurer l’avenir dans un département sans autoroute ni industrie. Mais qui, du coup, ne suscite guère de concurrence hexagonale ou étrangère.

Si j’avais une demande à formuler auprès du prochain chef de l’État, ce serait le retour à la défiscalisation des heures supplémentaires, qui contentait aussi bien les salariés que les employeurs."

Repères

■ Siège : Gap (05)
■ CA 2015 : 936 000 €
■ Effectif :  7 salariés
■ Parc : 8 porteurs, 2 VL
■ Activités : transport dédié, vente et livraison de bois de chauffage et granulés

Auteur

  • Anne Madjarian

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format