Menu
S'identifier

Toyota dévoile l’e-Palette, le couteau-suisse du véhicule autonome

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 16.01.2018 | Dernière Mise à jour : 17.01.2018

L’intérieur de l’e-Palette peut être aménagé en fonction des besoins, qu’il s’agisse de livraison de colis, d’autopartage, de commerce en ligne itinérant, voire… de chambre d’hôtel.

Crédit photo Toyota

Au salon de l'électronique qui se déroulait à Las Vegas Toyota a présenté un nouveau type de navette autonome nommé e-Palette. Aménageable selon l'utilisation que le client voudra en faire, l'e-Palette pourra aussi bien livrer des colis que convoyer des passagers.

Toyota a présenté lors du CES de Las Vegas, le grand salon de l'électronique, un concept de navette autonome baptisée "e-Palette". Il s’agit d’une plateforme utilitaire, modulable en fonction des besoins des utilisateurs, qui une fois n’est pas coutume est à la fois autonome (de niveau 5) et totalement électrique.

Le constructeur japonais n’est pas arrivé seul puisque son e-Palette est développée conjointement avec plusieurs partenaires de poids, ce qui donne une idée des utilisations possibles : distribution de colis avec Amazon, convoyage de passagers avec Uber ou DiDi (le "Uber" sino-estonien), voire même livraison de pizzas avec Pizza Hut !

Un véhicule adaptable à l’usage envisagé

Cette alliance e-Palette s’appuiera sur la plateforme Toyota de services de mobilité MSPF (Mobility Services Platform), destinée à développer une gamme de solutions de mobilité connectée et un véhicule adaptable à l’usage envisagé.

"Cette annonce marque pour nous une grande avancée vers la mobilité durable, en prouvant que nous continuons à nous diversifier au-delà des voitures et des utilitaires classiques par l’apport d’une valeur ajoutée, notamment des services à la clientèle", a déclaré Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation.

3 longueurs de châssis disponibles

Le véhicule sera disponible avec trois longueurs de châssis (de 4 à 7 mètres) pour une largeur d’environ 2 m et une hauteur de 2,25 m. Reposant sur une architecture ouverte, l’intérieur de l’e-Palette peut être aménagé en fonction des besoins, qu’il s’agisse de livraison de colis, d’autopartage, de commerce en ligne itinérant, voire… de chambre d’hôtel.

La structure modulable est ainsi adaptable à l’usage, sachant que Toyota prévoit déjà de partager son e-Palette entre plusieurs entreprises aux besoins différents et passer très facilement d’une application à l’autre. Le constructeur compte mener des essais de faisabilité en 2020, aux États-Unis ainsi que pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo.

Une interface de pilotage et des outils logiciels

En complément de l’assistance qu’apportera Toyota à l’utilisation de sa plateforme MSPF, l’e-Palette s’accompagne d’une interface de pilotage ouverte et d’un ensemble d’outils logiciels qui permettront aux partenaires d’installer leur propre solution de conduite autonome et de gestion du véhicule. Une fois installé le système de conduite autonome d'un partenaire, la technologie Guardian de Toyota servira de filet de sécurité pour assurer le bon fonctionnement du véhicule.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format