Menu
S'identifier

Taxe poids lourd : les députés européens et les syndicats s’y opposent

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 26.09.2018 | Dernière Mise à jour : 26.09.2018

"Cette annonce démontre, s’il en était besoin, que la France ne s’implique pas à Bruxelles", a lancé Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen.

Crédit photo Parlement européen

Une annonce de François de Rugy, ministre de la Transition écologique, au sujet d’un projet de vignette visant à taxer les "camions étrangers", dimanche sur BFMTV, a suscité de multiples réactions...

L’annonce de François de Rugy, ministre de la Transition écologique, d’un projet de vignette visant à taxer les "camions étrangers", a suscité plusieurs critiques de la part des députés européens, mais aussi des syndicats de salariés de la branche. La proposition a notamment étonné les députés socialistes européens, l’Europe étant justement en train de réviser la directive dite "Eurovignette" pour interdire les vignettes à l’échelle européenne et instaurer à la place des péages routiers.

"Cette annonce démontre, s’il en était besoin, que la France ne s’implique pas à Bruxelles", a lancé Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen.

Une nouvelle taxe supprimerait toute marge de manœuvre

Dans un communiqué, FO Transport indique que "contrairement à ce que dit le ministre de la Transition écologique, il ne sera pas possible de mettre en place une vignette PL uniquement pour les étrangers, cela est en effet contraire aux textes européens, par conséquent, tous les PL paieront". Le syndicat indique que les transporteurs doivent s’acquitter de diverses taxes qui ont déjà un impact non négligeable sur les négociations des conditions de travail et de rémunération des salariés du transport.

Une nouvelle taxe aurait ainsi notamment pour conséquence de supprimer toute marge de manœuvre pour négocier salaire et conditions de travail. Une position partagée par Thierry Douine, président de la CFTC Transport, qui rappelle que la profession souffre déjà d’une mauvaise image et que le sujet risque de rebuter de nouveaux candidats aux métiers du transport : "À l’heure où la profession essaie d’attirer, je ne suis pas sûr que la vignette soit le sujet que le gouvernement doive sortir du tiroir."

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format