Menu
S'identifier

Surcharge : contrôle-sanction automatisé des poids lourds

Technologies | publié le : 14.02.2022 | Dernière Mise à jour : 14.02.2022

La prochaine étape du programme consiste à établir les procédures de certification et d’homologation des appareils de contrôle-sanction dynamique des surcharges pour leurs fabricants.

Crédit photo Cerema

Un programme de recherche sur le contrôle-sanction dynamique des surcharges pendant les phases de roulage dans le transport routier de marchandises est en cours. Le déploiement en France de nouveaux outils pourrait intervenir en 2023 ou en 2024.

Concurrence déloyale entre transporteurs routiers et modes de transport, sécurité, dégradation des infrastructures… la surcharge des véhicules est un fléau et un danger pour le transport routier de marchandises comme pour tous les usagers de la route. Si les services de l’État en ont conscience, lutter contre suppose de mobiliser des moyens importants pour contrôler en statique le poids des véhicules qui représente, aussi, une perte de temps et d’immobilisation pour tous les transporteurs qui respectent les règles.

Ces constats sont à l’origine d’un programme de recherche sur le contrôle-sanction dynamique des surcharges pendant les phases de roulage dans le transport routier de marchandises. Sous l’égide du ministère des Transports, ce programme rassemble des laboratoires de recherche, universités et des fabricants des systèmes de pesage.

Trois exigences

Rappelées par David Betaille, de l’Université Gustave Eiffel, trois exigences guident leurs travaux : "la tolérance identique à celles des pesées statiques, la fiabilité et l’acceptabilité en évitant les “faux positifs”, et l’efficacité." Les essais menés en laboratoires et sur autoroutes montrent la faisabilité du contrôle-sanction dynamique des surcharges pour les poids lourds et utilitaires dans le respect de ces exigences avec des marges de tolérance adaptées selon les véhicules et leur vitesse.

La prochaine étape du programme consiste à "établir les procédures de certification et d’homologation des appareils de contrôle-sanction dynamique des surcharges pour leurs fabricants". Le déploiement en France de ces nouveaux outils destinés aux services publics chargés du contrôle routier pourrait intervenir en 2023 ou en 2024.

Auteur

  • Eric Demangeon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format