Menu
S'identifier

Stuttgart, capitale régionale Verte, se veut à la pointe des transports verts

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 31.05.2021 | Dernière Mise à jour : 31.05.2021

Les échanges commerciaux sont très importants entre les deux régions du sud de l’Allemagne.

Crédit photo DR

Le Bade Wurtemberg, Land du sud-ouest de l’Allemagne dirigé par les Verts vient de se doter d’objectifs climatiques ambitieux dans le domaine des transports. Plusieurs pistes sont explorées pour y parvenir, notamment l'instauration d'un péage poids-lourds.

Le Bade Wurtemberg, Land du sud-ouest de l’Allemagne dirigé par les Verts vient de se doter d’objectifs climatiques ambitieux dans le domaine des transports. A l’issue de plusieurs semaines de négociations avec les conservateurs, en vue de former  un nouveau gouvernement à Stuttgart après les élections régionales, les écologistes se sont imposés sur plusieurs dossiers, au grand dam des transporteurs et des milieux d’affaires. 

L'instauration d'une péage poids-lourds

Les Verts entendent notamment instaurer un péage pour les poids lourds sur l’ensemble des routes de la région à partir de 7,5 tonnes, y compris en ville, selon le modèle suisse, suscitant la colère de la fédération des transporteurs du Bade-Wurtemberg et leurs voisins bavarois.

Les échanges commerciaux sont très importants entre les deux régions du sud de l’Allemagne. "Les camions paient déjà le péage autoroutier, l’impôt sur les carburants, l’impôt sur les émissions de CO2 et la taxe sur les véhicules s’insurge la fédération BGL-Sud. Nous payons déjà largement notre dû pour le climat ! Rien que le montant du péage autoroutier pour les plus de 40 tonnes a triplé depuis son introduction en 2005."

Des livaisons en véhicules autonomes

La nouvelle majorité dans le sud-ouest entend également développer lles livraisons à l’aide de véhicules autonomes, perçus comme étant "le moyen" de réduire la circulation. Dans le cadre d’un " laboratoire grandeur nature", municipalités, services de livraison, distribution, clients finaux et industrie automobile (le premier employeur de la région avec Daimler, Audi et Porsche) doivent tester le recours à des véhicules autonomes et à une gestion entièrement automatisée de la logistique, capables "de réduire la circulation des camions et d’augmenter l’efficience des surfaces dédiées au trafic. "

Dans le domaine des livraisons de paquets de petits véhicules autonomes électriques doivent par exemple être testés afin de  réduire le nombre de trajets vers le client final. "Ces véhicules autonomes doivent être utilisés au mieux de leurs capacités pour avoir un effet positif sur le climat", souligne le ministre régional des Transports, Winfried Hermann. Le nouveau gouvernement régional entend encourager le développement des nouvelles technologies dans le secteur. Mais la fédération des transporteurs régionaux, redoute une hausse des coûts pour les PME 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format