Menu
S'identifier

Stef : des résultats 2017 soutenus par le transport et l'international

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 15.03.2018 | Dernière Mise à jour : 15.03.2018

L'activité Transport France connaît une amélioration particulièrement notable puisque le résultat opérationnel bondit de 18,8 %, à 71,9 M€.

Crédit photo DR

Le groupe Stef profite de la reprise de la consommation, qui lui permet d'afficher une bonne performance opérationnelle dans l'activité Transport France et à l'international. La logistique, en revanche, accuse un repli.

Globalement, le groupe Stef a dégagé un EBIT de 132,3 M€ en 2017, en hausse de 7,4 %. Une croissance plus rapide que celle du chiffre d'affaires qui augmente de 5,4 %, à 2 975,7 M€. Le résultat net part du groupe s'établit à 93,6 M€ (+ 7,6 %). "2017 est une bonne année en termes de chiffre d’affaires comme de rentabilité, grâce à la croissance de l’activité Transport France et au dynamisme des Activités Internationales. Ces résultats nous permettent d’aborder l’année 2018 avec confiance", commente Jean-Pierre Sancier, directeur général du groupe, dans un communiqué.

Le résultat opérationnel bondit

L'activité Transport France connaît une amélioration particulièrement notable puisque le résultat opérationnel bondit de 18,8 %, à 71,9 M€. Les "Activités internationales" suivent également une évolution positive, avec un EBIT en hausse de 16,7 %, à 32,2 M€. Stef souligne toutefois sur ce segment des "performances contrastées", avec "un développement efficace en Italie, des avancées intéressantes en péninsule Ibérique et des transformations structurantes en Suisse et aux Pays-Bas".

Une ombre au tableau, la logistique France

Seule ombre au tableau : la division "Logistique France" accuse un repli de 12 %, avec un EBIT de 17,6 M€. Une tendance que le groupe Stef impute à "l'ouverture de nouveaux sites et la mise en place de nouveaux schémas opérationnels".

Dans le maritime, secteur sur lequel l'entreprise est présente sur les liaisons Corse-Continent via La Méridionale, l'EBIT passe de 15,4 M€ en 2016 à 8,2 M€ en 2017. Mais l'exercice précédent comprenait une plus-value de 7 M€ sur la cession du navire Scandola. À données comparables, l'heure est donc sensiblement à la stabilité.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format