Menu
S'identifier

STC : "Nous avons besoin de stabilité réglementaire en matière de charges sociales, comme une pérennisation du CICE"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 11.09.2018 | Dernière Mise à jour : 11.09.2018

Matthieu Simon, dirigeant de STC.

Crédit photo DR

Cela bouge chez STC. Outre le label Certipharm, les transports STC ont également obtenu une norme en matière de management de service client et sont devenus opérateur économique agréé. Ils se sont également engagés dans l'éco-conduite.

"La question de la transition écologique nous intéresse d’autant plus que le secteur du TRM est concerné au premier chef. Nous envisageons d’acquérir, à terme, des véhicules gaz, mais pour le moment nous sommes freinés par le manque de stations d’avitaillement dans notre région et le lourd investissement que cela représente. Cependant, nous sommes une entreprise responsable.

La formation, une pièce maîtresse

Nous avons engagé deux formateurs en interne afin d’inculquer l’éco-conduite à nos conducteurs. Cela se traduit par des résultats positifs en termes de dépenses de carburant et de stress au volant. La formation reste la pièce maîtresse pour remédier à la pénurie de conducteurs que connaît notre secteur et pour redorer l’image du métier.

Sur le plan économique, nous enregistrons une croissance constante malgré la concurrence des pays de l’Est. Car nous fournissons une qualité de service de pointe. Cela nous permet d’avoir la confiance de nos clients, notamment dans le secteur de la santé.

Mieux servir les clients transitaires

En plus de notre label Certipharm, nous avons récemment obtenu la norme ISO 9001 version 2015 (système de management de la qualité du service client). Nous sommes également devenus opérateur économique agréé (OEA) afin de mieux servir nos clients transitaires, notamment dans le cadre des livraisons vers la Suisse.

Nous avons vu nos prix légèrement augmenter, mais cette hausse ne suffit pas à élever nos marges. Nous avons donc besoin de stabilité réglementaire en matière de charges sociales, par exemple, une pérennisation du CICE. En attendant, notre croissance se poursuit et nous comptons consolider notre business dans les mois à venir."

 

Repères

  • Siège : Saint-Quentin-Fallavier (38)
  • CA 2017 : 6,9 M€
  • Effectif : 130 salariés dont 100 conducteurs
  • Parc : 100 véhicules légers
  • Activités : transports urgents, température dirigée, matières dangereuses, messagerie, logistique

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format