Menu
S'identifier

Sécurité routière

Somnolence au volant : une campagne choc appelle aux dons

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 12.02.2021 | Dernière Mise à jour : 12.02.2021

https://www.youtube.com/watch?v=RJja0d3m2Lg RJja0d3m2Lg

Une campagne choc orchestrée par les associations Prévention routière et Victimes & Citoyens veut sensibiliser les conducteurs routiers aux signes avant-coureurs de la somnolence. Celle-ci est responsable d'un tiers des accidents en Europe quand 10 à 15 % des professionnels sont concernés.

Ce clip de 38 secondes donne la chair de poule. Un conducteur routier témoigne en évoquant les quelques secondes où tout a basculé et qui ont mis un terme à sa carrière. Cette vidéo, d'une série de trois réalisées gracieusement par l'agence TBWA et orchestrée par les associations Prévention routière et Victimes & Citoyens, composent la campagne "Désarmons nos routes" qui appelle aux dons et au bénévolat pour communiquer sur les bons gestes afin d'éviter la somnolence.

10 à 15 % des conducteurs concernés

10 à 15  % des conducteurs professionnels sont concernés par la somnolence au volant, un chiffre considérable. Le drame pourrait pourtant être évité. Les signes avant-coureurs de la somnolence sont nombreux : bâillements, clignements et picotement des yeux, inconfort, franchissement des bandes d’alerte sonores… 

Le phénomène est responsable d’un tiers des accidents mortels en Europe, en particulier sur autoroute. Il suffit pourtant respecter certaines règles pour éviter le pire : faire des pauses régulièrement et s’arrêter à la moindre alerte pour récupérer. Et surtout ne jamais surestimer sa capacité à surmonter la fatigue.

Faire un don ou encore devenir bénévole

Faire passer correctement le message à tous les usagers de la route, piétons, passagers ou conducteurs, anticiper les dangers et adopter les comportements qui peuvent sauver leur vie et celle des autres, tel est l'objectif de l'association Prévention Routière. Adopter ces réflexes le plus tôt possible peut aider à faire émerger une génération prudente et responsable. Faire un don ou encore devenir bénévole, c'est l'objectif de la campagne #DésarmonsNosRoutes et développer le volet essentiel de la prévention.

Près de 1 400 actions sont menées dans les entreprises pour sensibiliser sur le sujet. Un don de 60 € permet par exemple de diffuser des documents pédagogiques destinés aux 56 000 salariés concernés chaque année.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format