Menu
S'identifier

Sensibiliser à la sécurité par le jeu vidéo

RH/Formations | publié le : 02.06.2020 | Dernière Mise à jour : 02.06.2020

L’outil Play Stay Safe, développé par la société RécréAction, spécialisée dans les solutions de "gamification" (ludification), en partenariat avec DB Schenker France, mise sur le micro-learning par le jeu vidéo pour favoriser la prévention des risques.

Crédit photo DB Schenker

Pour diminuer le taux d’accidents du travail, la société RécréAction a développé en partenariat avec DB Schenker l’appli Play Stay Safe. Objectif : favoriser l’apprentissage par le jeu vidéo sous un format court et régulier.

Rappeler les règles de santé-sécurité aux salariés, former les nouveaux collaborateurs et les intérimaires ou remettre à niveau tous les opérationnels suite à un accident… L’outil Play Stay Safe, développé par la société RécréAction, spécialisée dans les solutions de "gamification" (ludification) pour engager les collaborateurs dans des expériences d’apprentissage interactives, en partenariat avec DB Schenker France, mise sur le micro-learning par le jeu vidéo pour favoriser la prévention des risques.

Créer une routine

À l’origine du projet, Yannick Pelletier, DRH du groupe DB Schenker France, souhaitait réduire le taux d’accidents du travail enregistré par le groupe de 6 500 collaborateurs. En 2018, 62 % des accidents s’étaient alors produits au sein de la centaine de sites, principalement sur les quais. Il fallait rappeler les règles de sécurité fondamentales et changer la vision des collaborateurs sur les risques au travail.

Yannick Pelletier s’est rapproché de la société RécréAction pour développer une solution en micro-learning : "Il ne pouvait pas arrêter l’activité pour les 6 500 collaborateurs pendant deux-trois heures sans désorganiser la société, souligne Céline Berger, fondatrice de la société RécréAction. Il fallait créer une routine. Nous avons misé sur le téléphone, utilisé par tous les collaborateurs, avec une approche par le jeu vidéo pour une sensibilisation en "micro-learning", c’est-à-dire par un séquençage en format très brefs de l’apprentissage. Cette solution permettait de créer un environnement de confiance et de sécurité pour les collaborateurs". Entre un jeu vidéo d’une minute et un quizz santé, chaque jeu prend environ 3 minutes par jour. "L’apprentissage court, répété sur la durée, vise à favoriser la mémorisation et la prise de conscience", soutient Céline Berger.

 

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3023 du 29 mai 2020.

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format