Menu
S'identifier

Une prime pour l'acquisition de camions électriques rétrofités

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 03.05.2022 | Dernière Mise à jour : 03.05.2022

Le décret publié le 27 avril rend éligible à la prime au rétrofit électrique la transformation d’un véhicule lourd à motorisation thermique en véhicule lourd à motorisation électrique.

Crédit photo DR

Un décret publié au Journal Officiel le 27 avril permet désormais aux véhicules lourds rétrofités de bénéficier d’une prime à l’acquisition. Jusque-là, cette aide financière était réservée aux voitures particulières, aux véhicules utilitaires légers, aux deux-trois roues ou aux quadricycles motorisés.

Le gouvernement a décidé d’élargir son champ d’aides financières à l’acquisition de véhicules moins polluants. En effet, le décret n° 2022-669 du 26 avril 2022 publié au Journal Officiel du 27 avril rend éligible à la prime au rétrofit électrique la transformation d’un véhicule lourd à motorisation thermique en véhicule lourd à motorisation électrique"Alors que les transports représentent aujourd’hui le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre en France, 23 % des émissions du secteur sont dues aux poids lourds, autobus et autocars", explique le ministère de la Transition écologique dans un communiqué de presse.

40 % du coût de la transformation

Avec en toile de fond l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, cette initiative vise à inciter les transporteurs ou loueurs de camions à franchir le pas en matière d’électrique rétrofité. Cette prime était jusqu’à présent réservée aux voitures particulières, aux véhicules utilitaires légers, aux deux-trois roues ou aux quadricycles motorisés.  Son montant peut atteindre 40 % du coût de la transformation du véhicule, dans la limite de 50 000 € pour un poids lourd et de 30 000 € pour un autobus ou un autocar.

L'an dernier, une étude de l'Ademe montrait que pour un camion de 16 à 19 tonnes, les réductions d'émissions de CO2 sont de 87 % par rapport à un véhicule diesel et de 37 % par rapport à un camion électrique neuf. Du point de vue du coût total de possession (TCO), cette même étude assurait que plus le véhicule est lourd, plus le rétrofit se montre pertinent.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format