Menu
S'identifier

Représentativité patronale dans le transport routier de marchandises : la FNTR confirme son leadership

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 28.04.2017 | Dernière Mise à jour : 02.01.2018

Le TRM, avec ses 10 642 entreprises officiellement recensées, compte aujourd’hui 4 grandes fédérations patronales.

Crédit photo Adobe Stock

La Direction générale du Travail a communiqué les résultats de son enquête de représentativité des organisations patronales le 26 avril. Dans le secteur du transport routier de marchandises, la FNTR confirme son rang de première fédération professionnelle, tant sur le critère du nombre d’entreprises cotisantes que sur celui du nombre de salariés.

Le TRM, avec ses 10 642 entreprises officiellement recensées, compte aujourd’hui 4 grandes fédérations patronales représentatives au regard des critères du ministère du Travail, telles que la réforme de la représentativité, initiée en 2014, les met en évidence.

Avec 4 676 entreprises adhérentes recensées, la FNTR arrive en tête de la bande des quatre. Ce chiffre inclut ses "membres actifs" que sont la CSD (Chambre syndicale du déménagement) et l’Unostra.

L'OTRE en deuxième place

L’OTRE occupe la deuxième place de ce classement avec 2 821 adhérents recensés. Un chiffre dont le périmètre va au-delà du seul secteur de la marchandise puisque l’organisation présidée par Aline Mesplès fédère également une partie des acteurs du transport de fonds, de voyageurs et du monde de l’ambulance.

En perte de représentativité depuis une décision de la Cour administrative d’appel de Paris prise en décembre dernier, l’OTRE retrouve officiellement toute sa place dans le paysage patronal du TRM.

"L’OTRE remplit pleinement tous les critères de la représentativité patronale tels qu’ils ont été fixés par la loi. C’est donc avec une particulière satisfaction que les dirigeants et permanents de l’OTRE ont accueilli cette décision officielle des services du ministre du Travail", déclare l’organisation dans un communiqué publié le 27 avril.

L’Union TLF complète le podium avec un portefeuille de 1 608 sociétés adhérentes.

Sur la quatrième marche, on trouve la Confédération nationale de la Mobilité et ses 1 537 adhérents. Cette structure créée en octobre 2014 regroupe la FNTV (transports de voyageurs), la FEDESFI (sécurité fiduciaire) et le CNSA (les ambulanciers).

Les chiffres pondérés (à 70 % pour le nombre de salariés et à 30 % pour le nombre d’entreprises) de cette mesure de représentativité confèrent un pourcentage de 43,91 % à la FNTR, de 24,74 % à TLF, de 15,97 % à la CNM et de 15,38 % à l’OTRE.

La FNTR en pole position pour le nombre de salariés

Sur le critère représentatif du nombre de salariés (507 317 au total dans la branche), la FNTR confirme sa pole position avec une force de 222 724 salariés (43,90 % des effectifs totaux). Suivent TLF (146 447 – 28,87 %), la CNM (84 315 – 16,62 %) et l’OTRE (53 831 – 15,38 %). "Si les résultats induisent que rien ne peut se faire sans la FNTR ou contre elle, ils confèrent également à la FNTR la responsabilité de poursuivre ses missions et de continuer à porter avec fierté, conviction et détermination la voix des entreprises de transport", indique Jean-Christophe Pic, le président de l’organisation.

Le rapprochement que la FNTR et TLF ont opéré en 2016 leur confère une audience de poids dans le microcosme du TRM, comme le souligne TLF dans un communiqué : "Avec plus de 72 % de poids salarial, aucun accord ne peut être conclu sans l’assentiment commun de TLF et de la FNTR, leur opposition rendant tout accord invalide".

"L’OTRE s’étonne des effectifs salariés retenus"

L’OTRE affiche sa réserve sur les bases qui ont servi à établir la représentativité des fédérations par le critère du nombre de salariés. "L’OTRE s’étonne des effectifs salariés déclarés et retenus. En effet, ils font apparaître que 15 % des entreprises syndiquées représenteraient à elles seules 76 % des effectifs salariés. Même si les autres organisations professionnelles concentrent massivement les effectifs des grands groupes du transport, ces chiffres posent de nombreuses interrogations."

À noter que la mesure de l’audience des fédérations patronales sur l’ensemble des branches économiques confère au Medef la première place (58,37 %). La CPME (ex-CGPME) suit avec 27,89 % des entreprises françaises et devance l’U2P (ex-UPA, les artisans) et ses 13,74 %.

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format