Menu
S'identifier

PSA utilise des navettes autonomes d’EasyMile sur son site de Sochaux

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 28.09.2018 | Dernière Mise à jour : 28.09.2018

Développée en partenariat avec TLD, spécialiste en matériel roulant aéroportuaire, TractEasy est destinée aux sites industriels, aéroportuaires ou logistiques.

Crédit photo DR

Le site industriel du Groupe PSA à Sochaux teste l’automatisation d’une partie de ses flux intralogistiques avec un tracteur autonome à usage industriel, "TractEasy", produit par la start-up EasyMile.

La jeune pousse toulousaine EasyMile, créée en 2014, expérimente depuis quelques mois une navette autonome sur le site logistique de PSA à Sochaux. Développée en partenariat avec TLD, spécialiste en matériel roulant aéroportuaire, TractEasy est destinée aux sites industriels, aéroportuaires ou logistiques. L’engin se présente sous la forme d’un tracteur sans conducteur, d’une capacité de traction maximum de 25 tonnes. Sa vitesse maximale peut atteindre 25 km/h au milieu d’autres véhicules, mais le véhicule est bridé à 15 km/h pour respecter la vitesse maximum autorisée sur le site de Sochaux. Là-bas, la navette effectue des trajets entre la zone industrielle fournisseurs (ZIF) et l’atelier de montage, sur un circuit de 3 km aller-retour.

Une route connectée pour communiquer avec les infrastructures

Une première série d’expérimentations, réalisée en mai dernier, s’est avérée suffisamment positive pour déclencher une nouvelle étape, qui sera franchie cet automne. La réalisation d’une route connectée va permettre au TractEasy de communiquer encore plus efficacement avec les infrastructures telles que les feux, les portes et les passages à niveau empruntés pour assurer la boucle logistique au milieu de la circulation. Puis, dès le 1er trimestre 2019, le site prévoit la mise en place de deux tracteurs autonomes qui réaliseront des rotations 24 h/24 pour livrer des pièces depuis la zone industrielle fournisseurs jusqu’à la ligne de montage des Peugeot 3008.

À terme, l’ensemble des pièces comme les parechocs, volets arrières ou consoles des Peugeot 308 et 3008 pourront être livrées par ces tracteurs autonomes. "Cette application est une première dans le monde industriel ; elle illustre les solutions 4.0 que le site de Sochaux a décidé d'appliquer en avance de phase dans le cadre de son projet de l’usine du futur Sochaux 2022", indique le constructeur, qui précise que cette solution peut facilement se transposer à d’autres flux d’intralogistiques, voire à d’autres sites. 

Bpifrance arrive au capital

Pour EasyMile, cette expérimentation représente également une première. La start-up était jusqu’à connue pour sa navette autonome EZ10, dédié au transport de passagers (15 personnes) et circulant sur près de 200 sites dans le monde. Bpifrance a indiqué la semaine dernière qu’elle rentrait au capital d’EasyMile, à hauteur de 6,5 M€, rejoignant ainsi les actionnaires industriels Alstom et Continental.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format