Menu
S'identifier

Pernod Ricard favorise une stratégie basée sur les partenariats

Chargeurs | publié le : 06.06.2022 | Dernière Mise à jour : 06.06.2022

Fabricant et distributeur de vins et de spiritueux, Pernod Ricard est organisé en un groupe décentralisé qui dispose de filiales autonomes.

Crédit photo DR

Pernod Ricard est engagé dans une démarche de réduction de son empreinte CO2 qui se traduit par le développement du multimodal et l’usage des biocarburants. Explications.

Fabricant et distributeur de vins et de spiritueux, Pernod Ricard est organisé en un groupe décentralisé qui dispose de filiales autonomes. Celles-ci sont responsables de leurs opérations lesquelles s’inscrivent dans une stratégie du groupe qui passe notamment par la réduction de l’empreinte carbone.

Les flux de la filiale de cognac et de champagne Martell Mumm Perrier-Jouët reposent sur le mode multimodal avec des départs de trains de Bordeaux, en Gironde, vers le port du Havre, en Normandie, pour l’export, du transport routier, notamment par des citernes à l’échelle locale et sur des tractions en camions complets pour des exportations sur le continent.

La filiale de distribution française, Pernod Ricard France, outre la grande distribution, écoule 15 % de ses produits vers le circuit hors-domicile, qui représente 70 000 livraisons par an. Elle aussi recourt, sur la longue distance, au rail-route mais aussi au transport routier.

Sécuriser les flux

En matière de transport routier, le groupe Pernod Ricard a mis en place une stratégie qui favorise les partenariats. "Notre politique consiste à nouer des partenariats de longue durée avec des transporteurs, ce qui permet de sécuriser les flux, détaille Loïc Morvan, directeur de la supply chain de la filiale cognac et champagne Martell Mumm Perrier-Jouët. Lorsque nous engageons une relation, nous débutons généralement par une période de test qui dure une année. Parmi les exigences inscrites au cahier des charges figurent la ponctualité, le respect des routes déterminées, l’utilisation de parkings sécurisés."

Virginie Benissan, responsable des transports pour la filiale de distribution française, Pernod Ricard France, complète : "Nous surveillons aussi le taux de service, de même que le niveau de sous-traitance, qui est encadré et repose sur un système de préqualification. Il est primordial que les transporteurs aient une bonne connaissance du marché des spiritueux, notamment dans un souci de sécurité alimentaire." 

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3112-3113 du 20 mai 2022.

Auteur

  • Antoine Dufeu

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format