Menu
S'identifier

Pays-Bas : la fédération TLN demande un report du paquet Mobilité européen

Europe | publié le : 18.11.2021 | Dernière Mise à jour : 02.12.2021

"Nous voyons de nombreuses raisons pour demander ce report, souligne la présidente de la fédération, Elisabeth Post, dans une lettre ouverte à la commissaire aux Transports Adina Valean. Dans le contexte actuel de pénurie, cette règle va menacer la sécurité des chaînes d’approvisionnement."

Crédit photo Josef Reisner/DPA

Une désorganisation des chaînes d'approvisionnement, des fermetures d'entreprises et de filiales de transport dans les pays de l'Est, c'est ce que redoute TLN, la fédération néerlandaise du transport et de la logistique. C'est pourquoi elle a demandé à la Commission européenne le report du paquet Mobilité, qui impose aux conducteurs embauchés ailleurs que dans leur pays de résidence de rentrer chez eux toutes les huit semaines.

La fédération néerlandaise du transport et de la logistique, TLN, demande à la Commission européenne de reporter sine die l’entrée en vigueur de l’obligation faite aux conducteurs de rentrer chez eux, contenue dans le paquet Mobilité. Cette règle, qui doit entrer en vigueur le 21 février 2022, prévoit que les conducteurs embauchés dans un autre pays que leur pays de résidence rentrent chez eux toutes les huit semaines. "Nous voyons de nombreuses raisons pour demander ce report, souligne la présidente de la fédération, Elisabeth Post, dans une lettre ouverte à la commissaire aux Transports Adina Valean. Dans le contexte actuel de pénurie, cette règle va menacer la sécurité des chaînes d’approvisionnement. La règle obligerait les transporteurs à acheter des camions supplémentaires, pour lesquels il n’y a pas de conducteurs. D’autre part, la hausse du nombre de transports à vide ruinerait les tentatives de réduire les émissions de CO2 en Europe."

Menaces de fermetures 

La fédération redoute que de nombreux transporteurs d’Europe de l’Ouest ne soient amenés à fermer leurs filiales en Europe de l’Est afin de respecter plus aisément la nouvelle réglementation, et que leurs concurrents d’Europe de l’Est périclitent. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs porté plainte contre le paquet Mobilité devant la Cour européenne de justice. La fédération demande à la Commission de reporter l’entrée en vigueur du paquet Mobilité, au moins jusqu’à la décision de la Cour, attendue pour la fin 2022.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format