Menu
S'identifier

Norvège : Volvo Trucks commercialise ses premiers camions autonomes

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 28.11.2018 | Dernière Mise à jour : 28.11.2018

Plutôt que d’acquérir des camions autonomes, Brønnøy Kalk a signé un accord pour l’achat d’une solution de transport entre ses deux plateformes.

Crédit photo Volvo

Le constructeur Volvo Trucks vient de signer un accord avec l’exploitant norvégien Brønnøy Kalk pour fournir la première solution commerciale de transport autonome de calcaire d'une mine à ciel ouvert jusqu'à un port voisin en 2019. Le constructeur devient de fait transporteur routier.

Dans la mine à ciel ouvert de Velfjord, en Norvège, six Volvo FH vont désormais convoyer du calcaire de manière autonome. Le trajet d’environ 5 km part de la mine et emprunte plusieurs tunnels et des routes en plein air. Il débouche sur la plate-forme d’un concasseur, où les véhicules s’engagent en marche arrière pour y déverser le contenu de leur benne. Le tout sans conducteur, mais sous la supervision d’un conducteur d'une chargeuse sur pneus.

Les tests, démarrés cette année, se poursuivront pour assurer la pleine capacité opérationnelle d'ici la fin 2019. "Il s'agit d'une étape importante pour nous. Le fait de devenir autonome augmentera considérablement notre compétitivité sur un marché mondial difficile", souligne Raymond Langfjord, directeur général de la mine. L’itinéraire a l’avantage de se dérouler dans une zone confinée sur un itinéraire prédéterminé. Les six Volvo FH pourront rouler 24 h sur 24.

Volvo Trucks sera payé à la tonne livrée

Volvo Trucks avait déjà testé plusieurs camions autonomes, notamment au Brésil, pour une exploitation de canne à sucre ainsi qu’en Suède, dans une mine souterraine et pour de la collecte d’ordures. C’est la première fois que le constructeur suédois commercialise cette solution et devient, de fait, transporteur routier ! En effet, plutôt que d’acquérir des camions autonomes, Brønnøy Kalk a signé un accord pour l’achat d’une solution de transport entre ses deux plateformes.

La transaction prévoit que le client achète un service de transport total payé à la tonne livrée. Une solution plus légère en termes d’investissement et qui fait reposer la responsabilité sur le constructeur en cas d’accident. "Les besoins mondiaux en transports évoluent constamment à un rythme effréné et le secteur exige de nouvelles solutions avancées pour rester en tête. Notre objectif est d'être leader du développement des produits et services pour répondre à ces exigences", déclare Claes Nilsson, président de Volvo Trucks.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format