Menu
S'identifier

Nikola prévoit de lancer un camion hydrogène et autonome en Europe en 2022

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 08.11.2018 | Dernière Mise à jour : 08.11.2018

Le Nikola Tre "sera le premier véhicule commercial européen zéro émission à présenter un double système de freinage, un double système directionnel, en plus d’une batterie redondante de 800 Vdc et d’une pile à combustible redondante de 120 kW", déclare Trevor Milton, fondateur et dg de Nikola Motor.

Crédit photo Nikola

Le constructeur Nikola Motor annonce vouloir couvrir l’Europe de stations hydrogène afin de commercialiser son grand routier à pile à combustible à l’horizon 2022-2023. Le camion Nikola Tre est annoncé avec une autonomie de niveau 5, susceptible de se passer totalement de conducteur.

Par ici les commandes ! La compagnie Nikola Motor vient d’indiquer qu’il était désormais possible de commander la version européenne de son camion à hydrogène, confirmant une information révélé par l’Officiel des transports en avril dernier. La version européenne devrait sortir en 2022-2023 (également en Asie et en Australie). Concurrent du futur Semi de Tesla, la start-up Nikola Motor entend aussi commercialiser des camions électriques, à la différence qu’ils bénéficieront à bord d’une pile à combustible qui autorise une autonomie jusqu’à 1 000 miles (1 600 km) avec un seul plein d’H2, qui ne prend que 20 min. Le tout avec un TCO annoncé comme 20 % inférieur à celui des camions à motorisation Diesel.

"En réponse à la forte demande en provenance du marché européen, les réservations du Nikola Tre (« Trois » en norvégien) sont désormais ouvertes", indique le constructeur dans un communiqué. Un prototype devrait être présenté lors du gros show organisé par le constructeur de Phoenix en avril 2019, où sera également présent le Nikola Two, dont les premiers tests en présérie devraient démarrer dans la foulée auprès de clients américains.

Un objectif d’autonomie de niveau 5

Plus qu’un véhicule électrique, le Nikola Tre devrait être doté d’une technologie de conduite totalement autonome ! "Ce sera le premier véhicule commercial européen zéro émission à présenter un double système de freinage, un double système directionnel, en plus d’une batterie redondante de 800 Vdc et d’une pile à combustible redondante de 120 kW, apte à une autonomie de niveau 5", déclare Trevor Milton, fondateur et directeur général de Nikola Motor.

L’autonomie de niveau 5 peut se passer totalement d’un conducteur humain et la redondance permet de reprendre le contrôle du véhicule manuellement, ou à distance, en cas de défaillance du système de pilotage automatisé. On notera la présence d’une cabine sur les esquisses présentées, signe que l’autonomie s’effectuera probablement par étapes, et non lors du lancement du modèle.

Des stations hydrogènes en Europe dès 2022

Le Nikola Tre sera disponible en version européenne 6 x 4 ou 6 x 2, avec 500 à 1 000 chevaux, et une autonomie de 500 à 1 200 km selon les options retenues. La Norvège, particulièrement en pointe sur les motorisations alternatives, devrait abriter les premiers tests européens à l’horizon 2020. Le pays des fjords est également le pays d’origine du fabricant de stations hydrogène Nel ASA, partenaire officiel pour l’implantation et la gestion de stations de Nikola Motor. Le constructeur entend en effet louer son camion en proposant une formule tout compris comprenant le véhicule et les recharges en carburant. Cette stratégie suppose une couverture géographique assez étendue, propre à assurer le ravitaillement des camions.

En 2028, Nikola prévoit d’implanter plus de 700 stations d'hydrogène à travers les États-Unis et le Canada. Chaque station sera capable de produire, de manière renouvelable, entre 2 000 à 8 000 kg d'hydrogène par jour. Les premières stations européennes de Nikola Motor devraient ouvrir autour de 2022, avec l’objectif de couvrir la majeure partie du marché d'ici 2030. D’ici là, le constructeur doit commencer par choisir l’emplacement de sa future usine de construction européenne, et commencer par faire ses preuves auprès de ses plus gros clients. Nikola Motors, revendique un portefeuille de commandes évalué à 11 milliards de dollars, le plus gros client, le brasseur Anheuser-Bush ayant réservé pour 800 camions d’ici 2025.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format