Menu
S'identifier

Nikola annonce son entrée en bourse et 14 000 commandes

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 09.03.2020 | Dernière Mise à jour : 09.03.2020

L’entreprise compte déployer 700 stations de ravitaillement en Amérique du Nord.

Crédit photo Nikola Motors

Le constructeur Nikola, qui s’est associé à Iveco pour développer un camion électrique à batterie et pile à combustible, vient d’annoncer qu’il allait entrer en bourse pour accélérer la production de ses futurs modèles et développer son réseau de ravitaillement.

Surprise. Nikola, la start-up de l'Arizona qui va développer des camions électriques alimentés par des batteries et piles à combustible a indiqué le 3 mars qu’il venait de fusionner avec la société VectoIQ, spécialisée dans les investissements boursiers et déjà cotée en bourse. Cette opération, qui permettra la cotation en bourse de Nikola au deuxième trimestre 2020, permet de gagner environ six mois par rapport à une classique introduction en bourse.

Du cash

La nouvelle société, baptisée Nikola Corporation, devrait être valorisée aux alentours de 3,3 milliards de dollars (Md $; soit 2,90 milliards d'euros, Md€) a minima. Après la finalisation de la fusion, Trevor Milton, le président-fondateur de Nikola, prévoit de conserver plus de 30 % du capital, ce qui en fera le premier milliardaire des camions à hydrogène et ceci alors que les premiers modèles en série ne sortiront pas avant 2021.

Concurrent de Tesla sur le marché des camions électriques, ainsi que bon nombre de constructeurs traditionnels, Nikola a jusqu’alors levé 600 millions de dollars (M$, soit 526 millions d'euros, M€) pour mettre en production ses semi-hydrogènes dans une usine de Coolidge, en Arizona. Mais, l’entreprise a besoin de financements supplémentaires pour mettre sur le marché plus rapidement ses premiers modèles de camions et pickups, et surtout construire son propre réseau de stations de recharges électriques et hydrogène. L’entreprise compte déployer 700 stations de ravitaillement en Amérique du Nord disponibles pour ses modèles et ceux de la concurrence (Nikola Corporation est plus discrète sur son réseau européen).

Plus qu’un constructeur, un énergéticien  

"Nous ne sommes pas seulement un constructeur mais une entreprise de technologie énergétique. Dans 7 ans, Nikola deviendra le plus grand consommateur d'énergie au monde et nous contrôlerons toute cette infrastructure", définit Trevor Milton, qui entend redéfinir le business model des constructeurs. "Pour comprendre la façon dont nous allons organiser notre croissance, sachez que lorsqu’un constructeur vend un camion Diesel 150 000 $ (131 000 €), les compagnies pétrolières en gagnent 1 M$ (87 M€) en l’approvisionnant tout au long de sa vie", a-t-il indiqué à Fox Business.

À ce jour, Nikola a accumulé des commandes pour environ 14 000 camions électriques, qui représentent 10 Md $ (8,7 Md€) de revenus futurs, s'ils sont tous construits et livrés. Le modèle économique repose sur une formule locative de 7 ans - conclue notamment avec le brasseur américain Anheuser-Busch-, qui inclut le ravitaillement en carburant. Nikola compte s'adresser dans un premier temps le marché européen, grâce à un partenariat avec Iveco, avec un camion électrique à batterie (la version hydrogène viendra en 2023). En fin d’année 2021, les premiers camions destinés au marché américain (à cabine avancée) devraient également arriver.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format