Menu
S'identifier

NAO dans le transport routier : toujours pas d'accord, cap sur janvier 2022 pour conclure

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 10.12.2021 | Dernière Mise à jour : 10.12.2021

Two opposing groups of people. Rivalry and competition. Resoluti

"Les négociations restent ouvertes et nous consultons nos adhérents pour affiner notre position, et apporter, peut-être en janvier, de nouveaux éléments sur les sujets de santé, prévoyance et épargne salariale", estime Jean-Marc Rivéra, délégué général de l’OTRE.

Crédit photo Andrii Yalanskyi - stock.adobe.c

Le 6 décembre, la deuxième réunion des négociations annuelles obligatoires (NAO) du transport routier de marchandises s’est bouclée par un refus des syndicats d’accepter les 4,2 % de revalorisation salariale de la FNTR et de TLF, et les 5 % de l’OTRE. Rendez-vous le 5 janvier pour la 3e réunion.

Le ton varie, mais le message est clair. "Des propositions timides et insuffisantes", réagissent la CFDT et la CFTC, "Des montants très largement insuffisants", appuie la CGT Transports, "Echec prévisible !", lance FO Transports, qui promet toujours une mobilisation la semaine prochaine… Le 6 décembre, lors de la deuxième réunion des NAO, les organisations syndicales (OS) ont refusé les propositions de revalorisation, en linéaire sur l’ensemble des taux, des organisations patronales (OP) : une hausse de 4,2 % pour la FNTR et TLF (contre 3,5 % lors du premier rendez-vous), de 5 % pour l’OTRE (contre 4,5 %).

Un débat intense

"Nous avons eu un débat intense, mais pas agressif, rapporte Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR. Les syndicats ont mis en avant que d’autres branches avaient eu des revalorisations plus importantes et qu’après deux ans de crise sanitaire, les salariés ne voulaient plus effectuer autant d’heures de travail et ne pas baser leur rémunération sur les équivalences et les heures supplémentaires. Les plus jeunes, en particulier, ne sont pas toujours prêts à travailler plus longtemps pour gagner plus. Il est essentiel que nous ayons une vaste réflexion sur ces sujets : il en va de l’attractivité et de la fidélisation dans nos métiers de service…" Mais, pour la déléguée générale, "ce débat de fond ne peut se régler pendant les NAO".

Tous les coefficients au-dessus du smic

De son côté, Jean-Marc Rivéra, délégué général de l’OTRE, estime que "la proposition de revalorisation des minima à 5 ​​​​​​​​​​​​​​%, loin d’être négligeable, ramènerait tous les coefficients au-dessus du smic possible… Nous ne pourrons jamais atteindre les 10 % d’augmentation que demandent les syndicats, mais les négociations restent ouvertes et nous consultons nos adhérents pour affiner notre position, et apporter, peut-être en janvier, de nouveaux éléments sur les sujets de santé, prévoyance et épargne salariale".

Même ligne pour Alexis Degouy, délégué général de l’Union TLF*, qui estime que "compte tenu des hausses de coûts actuelles et des exigences des clients, nous ne pouvons aller sur un mandat à deux chiffres. Mais nous consultons nos adhérents sur tous les points possibles des négociations et le 5 janvier, le mandat tiendra aussi compte de l’évolution effective du smic pour négocier les minima conventionnels". L’année s’ouvrira sur la troisième réunion des NAO le 5 janvier. 

* Côté logistique, l’accord de NAO signé en mai 2021 n’a toujours pas été étendu par l’État, mais "il est déjà appliqué par les entreprises adhérentes", précise Alexis Degouy.
 

Logistique : les syndicats ne ratifient pas le 13e mois 

Les organisations syndicales n’ont finalement pas accepté de signer le projet d’accord de branche unique, porté par TLF, mettant en place un 13e mois conventionnel, un contrat de chantier ou d’opération (CDIO) et modifiant le champ d’application du protocole logistique (voir l’OT n° 3086). Ce projet n'aboutit donc pas à un accord. Les organisations syndicales CFTC, CGT et FO avaient immédiatement indiqué qu’elles ne seraient pas signataires de ce texte unique. La CFDT, syndicat pouvant valablement signer seul un accord de branche, n’a pas souhaité aller en ce sens. Gwenaëlle Ily

 

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format