Menu
S'identifier

McCain et les Transports Jacky Perrenot roulent au GNL

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 21.05.2019 | Dernière Mise à jour : 22.05.2019

Chez McCain, qui emploie 20 000 collaborateurs, commercialise ses produits dans 160 pays et revendique un chiffre d’affaires annuel de 9,1 milliards de dollars (8 milliards d'euros), cette initiative s’inscrit dans une démarche globale.

Crédit photo DR

Voici bientôt deux ans que McCain et les Transports Jacky Perrenot font circuler un tracteur roulant au gaz naturel liquéfié (GNL) sur une liaison de 240 km. À ce jour, ce sont plus de 200 000 kilomètres parcourus et… 12 tonnes de CO2 rejetées dans l'atmosphère en moins.

En juin prochain, les Transports Jacky Perrenot et McCain fêteront la deuxième année d’exploitation du tracteur roulant au gaz naturel liquéfié (GNL). Un véhicule qui effectue une liaison de 240 km entre les usines de Matougues (51) et Harnes (62) et transporte cinq jours par semaine principalement des produits alimentaires surgelés, essentiellement à base de pommes de terre. Par ce biais, les deux acteurs souhaitaient éviter les kilomètres à vide et les temps d’attente car le véhicule est prioritaire sur les deux sites de chargement. 

Une supply chain engagée

En amont, l’idée était aussi de "verdir" la partie acheminement. "De la mise en place de ce véhicule, ce sont 200 000 km qui ont été parcourus, soit 12 tonnes de CO² rejetées en moins", indique Didier Gradel, directeur des projets logistiques chez McCain.

Chez ce chargeur qui emploie 20 000 collaborateurs, commercialise ses produits dans 160 pays et revendique un chiffre d’affaires annuel de 9,1 milliards de dollars (8 milliards d'euros), cette initiative s’inscrit dans une démarche globale. "À nos yeux, la réussite se construit sur des principes solides : une agriculture vertueuse, des produits sains, des équipes engagées, une entreprise solidaire et une production respectueuse de l’environnement. Pour satisfaire ce dernier point il est nécessaire que la supply chain soit engagée", défend Didier Gradel. 

Un frein levé

En coulisses, le choix de travailler avec ce transporteur ne doit rien au hasard puisqu’il a été l’un des premiers à s’équiper de véhicules verts et dispose aujourd’hui d’une flotte de 330 véhicules GNV, soit 22 % de l’achat de tracteurs GNV en France en 2018"Le seul inconvénient s’étant présenté à notre partenariat était l’absence de stations GNV accueillant les poids lourds à proximité des sites de chargement. Lors de la mise en place du véhicule il devait donc faire un détour pour s’approvisionner. Aujourd’hui ce point a été solutionné grâce à l’ouverture de la station Air Liquide de Lesquin", poursuit Didier Gradel. 

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format