Menu
S'identifier

L'OTRE et VNF promeuvent la complémentarité du transport routier et fluvial

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 23.01.2023 | Dernière Mise à jour : 23.01.2023

Alexis Gibergues, président de l’OTRE (à gauche) et Thierry Guimbaud, directeur général de VNF, à l'occasion de la signature du partenariat.

Crédit photo OTRE

Le fluvial et le routier unis pour favoriser la réduction de l'empreinte carbone du transport de marchandises, c'est ce que prône le partenariat conclu le 18 janvier entre l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) et Voies navigables de France (VNF).

C’est à l’occasion des vœux de l’OTRE (Organisation des transporteurs routiers européens) que s’est conclu un partenariat avec Voies navigables de France (VNF). Il s’agit de favoriser le report modal, soit la complémentarité des modes fluvial et routier, pour réduire l’empreinte carbone du transport de marchandises. "Ce partenariat constitue une première pour une organisation patronale du secteur des transports routiers et s’inscrit logiquement dans la continuité du programme Remove dont l’OTRE et VNF sont tous deux acteurs", a déclaré Alexis Gibergues, président de l’OTRE.

Etudier les solutions de report modal

Le transport fluvial est une alternative intéressante pour le transport routier, qui représente 6 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour 89 % des marchandises transportées en France. Celui-ci doit en effet trouver des solutions pour atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 et la transition écologique des flottes pourrait ne pas suffire. Les objectifs de ce partenariat sont :

  • d'échanger sur les besoins, promouvoir les solutions mises au service des entreprises du transport routier de marchandises susceptibles d'opérer une partie de leurs prestations trajets via le transport fluvial ;
  • d'inciter à rencontrer les acteurs de la logistique fluviale, au moyen notamment des événements ;
  • de créer des liens entre les entités de l’OTRE et VNF dans les territoires navigables afin d’étudier les solutions de report modal.
     

"Les deux modes doivent combiner leurs forces pour assurer la transition écologique et économique de notre modèle logistique commun. L’opposition des modes n’a aucun sens. Ils ont chacun un domaine de pertinence qu’ils doivent développer ensemble quand cela est possible. La mise en œuvre d’un nouveau programme de financement du report modal est une occasion à saisir conjointement", a déclaré Thierry Guimbaud, directeur général de VNF, au moment de la signature,.


 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format