Menu
S'identifier

L’Italie autorisée à atténuer la hausse du coût du GNL par des rabais fiscaux

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 09.11.2022 | Dernière Mise à jour : 09.11.2022

Bruxelles autorise ainsi une fois de plus un programme de subventions aux transports routiers, dans le cadre du droit sur les aides d’Etat.

Crédit photo IMAGO / Manfred Segerer

La Commission européenne vient d’approuver un plan d’aide du gouvernement italien aux transporteurs routiers ayant opté pour le gaz naturel liquéfié (GNL). Les transporteurs de pays voisins, notamment en Allemagne, réclament depuis des mois des programmes similaires.

La Commission européenne vient d’approuver un plan d’aide du gouvernement italien aux transporteurs routiers ayant opté pour le gaz naturel liquéfié (GNL). Rome est autorisée à compenser une partie de l’augmentation du coût du carburant par des réductions fiscales, et pourra consacrer 25 millions d’euros à cette mesure. Bruxelles autorise ainsi une fois de plus un programme de subventions aux transports routiers, dans le cadre du droit sur les aides d’Etat.

Une réduction d'impôts

La compensation est autorisée à hauteur de 30 % des coûts supplémentaires supportés par les entreprises entre le 1er février et le 31 décembre 2022, sur la base de la même période en 2021. L’aide se fera sous forme d’une réduction d’impôts d’un montant équivalent.

Elle sera dégressive vers la fin de l’année : entre septembre et décembre, la compensation ne peut plus être demandée que pour 70 % de la quantité de GNL consommée pour la même période de 2021. En outre, chaque entreprise ne peut bénéficier d’une réduction d’impôts supérieure à 2 millions d’euros.

Eviter les problèmes de liquidité

Selon la Commission, l’objectif de la mesure est d’éviter les problèmes de liquidité dans le secteur des transports routiers de marchandises, qui pourraient résulter de la forte hausse des prix du gaz provoquée par la guerre en Ukraine. "Le programme d’aides est nécessaire, approprié et proportionné" afin d’éviter de fortes perturbations de l’économie italienne, a tranché la Commission.

Les transporteurs de pays voisins de l’Italie, notamment en Allemagne, réclament depuis des mois des programmes similaires de leurs gouvernements, afin de faire face à l’explosion du prix du GNL, qui oblige de nombreuses entreprises à immobiliser leurs camions, devenus non rentables.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format