Menu
S'identifier

Les Transports Perbet recrutent des femmes, mais peinent à calculer l’index

Événement | publié le : 10.03.2021 | Dernière Mise à jour : 10.03.2021

Sandra Cellier, responsable des ressources humaines des Transports Perbet.

Crédit photo Transports Perbet

Les Transports Perbet, à Saint-Étienne dans la Loire compte 9 femmes parmi 109 employés, et 6 conductrices sur 102 personnels roulants, soit 5,8 % de femmes au volant. L’entreprise s’est conformée à la loi sur l’égalité professionnelle, se faisant accompagner mais peine à calculer son index.

Aujourd’hui, les Transports Perbet, à Saint-Étienne dans la Loire compte 9 femmes parmi 109 employés, et 6 conductrices sur 102 personnels roulants, soit 5,8 % de femmes au volant. "En 2020, nous avons recruté 3 femmes en reconversion, précise Sandra Cellier, responsable des ressources humaines. L’embauche de femmes s’inscrit dans le plan d’action sur l’égalité professionnelle que nous élaborons depuis 2015. Nous progressons. Pour l’index sur l’égalité professionnelle, nous suivons la même démarche, accompagnés par l’Opco. Il n’est pas possible de le calculer complètement."

Un diagnostique sur l'égalité

 Ainsi, l’entreprise s’est conformée à la loi sur l’égalité professionnelle, se faisant accompagner par la consultante Claire Morandeau, en lien avec l’Opca, fin 2014. "Après des formations en 2015, nous avons établi un plan unilatéral avec les délégués du personnel et réalisé avec un diagnostic sur l’égalité, détaille Sandra Cellier. Notre activité très tournée vers la sous-traitance, qui requiert peu de manutention, est plutôt bien adaptée aux conductrices." La PME a notamment participé à des actions de promotion des métiers, mis en valeur ses conductrices sur le site.

Mais côté index, de l’aveu de la RRH, "il est impossible d’en obtenir un global, faute de contenu. L’an dernier, par exemple, personne n’a pris de congé maternité : comment obtenir un indice ? Il n’est pas possible non plus de calculer cet indice pour l’écart des rémunérations car il manque un certain quota de femmes. Nous avons certains indices, comme celui des écarts de rémunération sur les plus hauts salaires, mais nous ne pouvons en obtenir un au global, puisqu’il en manque d’autres." Mais, poursuit Sandra Cellier, "nous continuons à améliorer notre diagnostic et à renouveler notre plan d’action."

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format