Menu
S'identifier

Les ponts français sous surveillance

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 26.09.2018 | Dernière Mise à jour : 26.09.2018

Les ponts sont surveillés selon l’Instruction Technique de Surveillance et d’Entretien des Ouvrages d’Art, à raison d’un contrôle annuel, d’une évaluation tous les trois ans en moyenne et d’une visite détaillée, tous les six ans en moyenne.

Crédit photo Adobe Stock

Une classification de l’état des ponts et de leur entretien figure sur le site du ministère en charge des transports depuis le 26 septembre. 

Le Pont sur la Seine et le viaduc de Saint-Cloud, accès à l’A13 depuis Paris, le viaduc du Boulevard National à Marseille ou encore le Viaduc de la Somme, sur l’A1, sont classés en catégorie 3, à savoir dans un état d’altération, mais dont l’entretien ne revêt pas de caractère d’urgence. Au total, la France compte 20 ponts dans cet état, selon le classement que vient de publier le ministère de la Transition écologique sur son site. Très souvent, il s’agit d’ouvrages en béton pré-contraint (caisson ou poutres) comme dans le cas du Pont Morandi de Gênes.

Les travaux urgents

Seuls deux ponts sont classés en catégorie 3U, à savoir celle qui nécessite des travaux urgents. Il s’agit du viaduc de Caronte, sur l’A55, ouvrage métallique avec une partie basculante et datant du début du XXe siècle. Des travaux ont été engagés et une prochaine inspection devrait permettre de sortir définitivement du caractère d’urgence l’état de l’ouvrage. L’autre pont en question est le viaduc d’Echinghen, sur l’A16. Il a également fait l’objet de travaux entre la fin de 2017 et début 2018 qui ont entraîné une déviation du trafic poids lourds. Lors d’une récente visite des autorités locales sur l’ouvrage qui fait 80 m de haut, des points d’usure sur une douzaine de ses 331 câbles ont été évoqués. De nouvelles interventions sont donc à prévoir, qui entraîneront une interruption du trafic nocturne.

Des contrôles réguliers

L’effondrement du Pont autoroutier italien a réveillé les inquiétudes des Français sur l’état du réseau routier... et relancé le débat sur le financement des infrastructures. C’est pour éviter l’affolement et donner des gages de sérieux, qu’Élisabeth Borne a décidé d’ajouter un chapitre consacré aux ponts dans la partie du site ministériel consacrée à l’entretien du réseau routier. 

Les ponts sont surveillés selon l’Instruction Technique de Surveillance et d’Entretien des Ouvrages d’Art, à raison d’un contrôle annuel, d’une évaluation tous les trois ans en moyenne et d’une visite détaillée, tous les six ans en moyenne. Au total, 160 gros ouvrages sont recensés sur le réseau routier national concédé et non concédé. "Cette classification de l’état des ponts est un outil pour indiquer le niveau des réparations nécessaires et leur degré urgence. Elle ne traduit pas de risque de sécurité", indique le ministère.

Auteur

  • SILVIA LE GOFF

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format