Menu
S'identifier

Les poids lourds Crit’Air 4 et Crit’Air 5 interdits entre 8 h et 20 h dans le Grand Paris

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 01.06.2021 | Dernière Mise à jour : 01.06.2021

bouchon A86 Nanterre

Initialement prévue le 1er décembre 2020, l'interdiction déjà en vigueur dans Paris même avait été repoussée de six mois pour des raisons qui tiennent notamment à la pandémie, indique Paris Métropole. Pour ces véhicules, l’amende peut atteindre 135 €.

Crédit photo Robert Grauenfels - stock.adobe.com

Au 1er juin 2021, les camions catégorisés non classés, Crit’Air 4 et Crit’Air 5 (Euro 3 et 4), ne peuvent plus rouler dans l’ensemble du territoire du  Grand Paris, compris à l’intérieur de l’autoroute A86, à l’exclusion de celle-ci.

À compter du 1er juin 2021, la restriction de circulation des véhicules catégorisés non classés, Crit’Air 5 et Crit'Air 4, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire parisien, y compris le boulevard périphérique et les bois de Vincennes et de Boulogne. Les poids lourds, bus et autocars Euro 3 et 4, qui datent d’avant 2009, sont ainsi désormais interdits de circulation 7 jours sur 7, entre 8 h 00 et 20 h 00, dans l’ensemble du périmètre délimité par l’autoroute A86 (A86 exclue). Initialement prévue le 1er décembre 2020, cette interdiction déjà en vigueur dans Paris même avait été repoussée de six mois pour des raisons qui tiennent notamment à la pandémie, indique Paris Métropole. Pour ces véhicules, l’amende peut atteindre 135 €.

Les utilitaires Crit’Air 4, 5 et non classés concernés

Sont également concernés les utilitaires et les véhicules particuliers (voitures ou deux-roues) Crit’Air 4, 5 et non classés. Ils ne peuvent plus circuler la semaine entre 8 h 00 et 20 h 00, hors jours fériés, sur le même périmètre. En cas de non-respect de ce protocole, les contrevenants risquent une amende de 68 € forfaitaires.

Ces interdictions ne s’appliquent pas aux véhicules utilisés pour approvisionner les marchés, ou pour des déménagements, des événements culturels ou des tournages. Des dérogations sont par ailleurs prévues en faveur des professionnels impactés par la crise sanitaire, sur justificatif : sont concernés les véhicules des entreprises ayant bénéficié d’un prêt garanti par l’État, du fonds de solidarité, ou de mesures de la Région Île-de-France.

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format