Menu
S'identifier

Les camions à moteur gaz veulent intégrer le plan de relance automobile

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 04.06.2020 | Dernière Mise à jour : 04.06.2020

La France est devenue le premier marché d’Europe pour les utilitaires lourds roulant au GNV et bioGNV.

Crédit photo Unibéton

L’industrie gazière française veut intégrer des mesures de soutien aux camions GNV dans le plan de relance automobile, à travers des aides à l’acquisition de véhicules et des aides à investissements pour la création de stations d’avitaillements privées.

5 milliards pour Renault et combien pour les camions gaz ? Le plan de relance de l’industrie automobile française, qui va s’articuler autour du véhicule électrique et rechargeable, inclura-t-il également la mobilité GNV ? C’est tout l’enjeu de l’industrie gazière française, qui souhaite intégrer les aides à l’acquisition d’un parc GNV dans le plan de soutien du gouvernement. Dans un communiqué, l’Association française du gaz (AFG) appelle à compléter le plan de soutien du gouvernement avec "un volet sur la mobilité propre gaz pour le transport de marchandises et de voyageurs". Les représentants tricolores du GNV entendent ainsi profiter de "stimulations" pour le renouvellement du parc de bus et camions Diesel par des véhicules GNV/BioGNV, tout en bénéficiant d’un soutien pour un plan de déploiement de stations de carburants alternatifs. 

Crédit d’impôt

La France est devenue le premier marché d’Europe pour les utilitaires lourds roulant au GNV et bioGNV. Ainsi, 10 % des bennes à ordures en circulation et 12 % des bus sont dotés de moteurs gaz. La proportion de camions de marchandises est encore anecdotique - au 1er mai 2020, on ne comptait 4 087 camions roulant avec un moteur gaz en France – mais connaît une progression constante. En 2019, on notait une augmentation de 25 % des immatriculations de camions gaz (2,5 % du marché neuf). Profitant de cet engouement, Iveco, a relocalisé en France, à Bourbon-Lancy, la production de moteurs de camions au gaz jusque-là produits en Chine.

Pour stimuler ce marché, l’AFG a soumis plusieurs propositions au gouvernement, notamment la mise en place d’un crédit d’impôt, en remplacement du suramortissement actuel, à l’achat ou à la location d’un véhicule GNV entre 20 % et 25 % selon le poids des véhicules. "Cette disposition permet de relancer l’achat de véhicules propres et de réduire leurs charges d’exploitation grâce à un carburant plus économique." Pour les très petites entreprises et les artisans, l’AFP propose la création d’un crédit d’impôt à l’achat ou à la location d’un véhicule GNV à hauteur de 20 % de la valeur d’achat pour les véhicules de moins de 2,6 tonnes.

Stations

Cinq à six stations d’avitaillement GNV et ou bioGNV ouvrent en moyenne chaque mois, mais le maillage est encore insuffisant pour assurer des approvisionnements sans risque pour le transport de marchandises. Aussi, l’AFG pousse pour mes mesures de soutien à l’implantation de stations d’avitaillement privées via un crédit d’impôt. "Il faut proposer des solutions de carburations diversifiées aux Français ou des solutions alternatives au tout électrique. La mobilité gaz (GNV, GNL, bioGNV, bioGPL...) comporte de nombreux avantages économiques et écologiques et elle sert la souveraineté industrielle de notre pays en participant à l’attractivité de nos territoires", assure Patrick Corbin, président de l’Association française du gaz.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format