Menu
S'identifier

Le télétravail s’installe dans le paysage Transport & Logistique

Supply Chain Magazine | Routier | publié le : 09.11.2020 | Dernière Mise à jour : 09.11.2020

30 % des entreprises interrogées ont déjà signé (ou prévoient de le faire prochainement) une charte ou un accord visant à pérenniser une nouvelle forme d’organisation du travail incluant le télétravail pour les métiers qui le permettent.

Crédit photo iStock

La cellule de veille de l’évolution des emplois et des compétences de la filière logistique de France Logistique vient de dévoiler les résultats d'une deuxième étude sur le télétravail dans le transport et la logistique. Réalisée fin septembre, cette dernière dresse un panorama de ce qui se pratiquait dans les entreprises avant le reconfinement.

Après avoir mené une première enquête du 15 au 24 juillet 2020, la cellule de veille de l’évolution des emplois et des compétences de la filière logistique de France Logistique vient de dévoiler les résultats de la deuxième édition (toujours orchestrée par l’AFT), et réalisée du 14 au 25 septembre. Cette fois-ci, le questionnaire a été relayé par l’ensemble des 6 membres fondateurs de France Logistique, y compris l’AUTF, qui représente les chargeurs.

Il en ressort qu’en raison du contexte sanitaire, le télétravail reste en vigueur, pour certains postes, dans un cinquième des entreprises du secteur. A noter par ailleurs que près de 30 % des entreprises interrogées ont déjà signé (ou prévoient de le faire prochainement) une charte ou un accord visant à pérenniser une nouvelle forme d’organisation du travail incluant le télétravail pour les métiers qui le permettent.

Des recrutements prévus

Au rang des bénéfices escomptés figurent les gains de productivité (67 % des répondants), l’amélioration du climat social et la fidélisation des salariés (44 %), la rédaction des coûts (11 %) et la mutualisation des postes entre différents services (11 %).

Autre enseignement de cette étude : à fin septembre, un quart des établissements interrogés déclaraient avoir eu recours au chômage partiel (contre 43 % sur la première étude, en juillet), et 30 % préféraient rechercher de la flexibilité en privilégiant d’autres solutions comme la priorisation des congés, RTT et récupération. Plus étonnant, 45 % des répondants disent prévoir des recrutements dans les deux prochains mois, dont près de la moitié sont liés à des créations de poste, notamment dans les métiers de conduite routière et d’exploitation transport-logistique. 

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format