Menu
S'identifier

Le Sud lance son appel à Projets "Zéro Emission en route"

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 10.02.2020 | Dernière Mise à jour : 10.02.2020

L’appel à projets de la région Sud, qui se clôture le 22 mars 2020, s’articule autour de six axes, dont l’un intéresse directement le secteur logistique puisqu’il concerne les projets de stations de recharge spécifiquement dédiées aux utilitaires légers électriques utilisés pour cette activité.

Crédit photo DR

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur compte mailler tout son territoire de stations de recharge électriques, en lançant un nouvel appel à projets. Les bornes destinées à servir des utilitaires légers dédiés à des opérations logistiques sont notamment visées. 

Couvrir tout le territoire et surtout les zones blanches : après deux éditions ayant soutenu plus d'une trentaine de projets sur le territoire, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur relance une troisième édition de son appel à projet dédié à la mobilité électrique, destiné à mailler totalement son territoire d’ici 2021. La région comptait 7 000 véhicules électriques et 3 500 véhicules hybrides rechargeables en 2018. Elle prévoit un doublement d’ici fin 2021. "La Région souhaite pouvoir accompagner le développement de la mobilité électrique en facilitant la recharge des véhicules, en soutenant en particulier les projets déployant des bornes sur les zones blanches non couvertes par un réseau de bornes de recharge publique", indique la région. 

Une subvention de 30 % de l'investissement

L’appel à projets de la région Sud, qui se clôture le 22 mars 2020, s’articule autour de six axes, dont l’un intéresse directement le secteur logistique puisqu’il concerne les projets de stations de recharge spécifiquement dédiées aux utilitaires légers électriques utilisés pour cette activité (il semble encore trop tôt pour inclure des stations dédiées aux camions électriques). La région propose ainsi une subvention de 30 % du montant de l'investissement, avec bonification de 10 % si le projet est couplé à une alimentation en électricité renouvelable. Il faut compter un maximum de 15 000 € par borne et 50 000 € par projet. Ces stations, dont la puissance devra être a minima supérieure à 22 kW, devront être ouvertes en partie au public, des restrictions pouvant s’appliquer (horaires spécifiques, professionnels identifiés, etc.).

La région souhaite privilégier les zones concernées par un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) ou les Zones à faible émission (ZFE) ainsi que des sites à fort potentiel où une flotte "potentiellement importante" de véhicules électriques est identifiée à court terme (au moins 5 utilitaires), les bénéficiaires pouvant être des aménageurs publics ou des entreprises privées. 

Mobilité hydrogène

Notons à ce sujet que la région subventionne en parrallèle la location ou l’achat de véhicules électriques pour les TPE et PME régionales (20 à 25 % du coût d'acquisition avec un plafond de 5 ou 10 000 ​​​​​​​€ selon les types de véhicules pour les véhicules neufs, et un plafond de 2 ​​​​​​​500 à 5 ​​​​​​​000 ​​​​​​​€ pour les véhicules d'occasion). 

La Région Sud entend également financer des projets de stations hydrogène d’origine renouvelable ou décarboné, un vecteur énergétique susceptible de s’adresser aux gestionnaires de parcs lourds (camions ou bus) compte tenu de la forte autonomie apportée par les piles à combustibles. Pour être éligibles, les stations doivent justifier d'une flotte de véhicules à court terme et dimensionnées pour délivrer au moins 100 kg par jour – à comparer avec le futur camion à hydrogène d’IVeco-Nikola qui aura un réservoir d’une contenance de 40 à 80 kg. Le montant de la subvention régionale peut aller jusqu'à 30 %, avec un plafond fixé à 250 000 € par station, ou 1 million d'euros, si une production sur site est intégrée au projet.

Zones blanches

Enfin, les autres projets de stations électriques concernent les projets de maillage destinés aux véhicules légers, avec des bornes de recharge sur les dernières zones blanches, axes routiers et zones prioritaires (bornes rapides et ultra-rapides), les bornes permettant de coupler la recharge des véhicules électriques aux énergies renouvelables, les bornes destinées aux salariés des entreprises et les bornes spécifiques aux flottes de taxis.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format