Menu
S'identifier

Le nouveau pont de Gênes passe les premiers "stress tests"

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 21.07.2020 | Dernière Mise à jour : 21.07.2020

Au chapitre de la solidité de la structure, les premiers stress tests ont été effectués lundi matin, avec le passage de 56 semi-remorques transportant chacun l’équivalent de 44 t, soit au total, 2 500 t.

Crédit photo Rainews

Un nouveau pont à Gênes, oui, mais avec exactement le même tracé que le précédent, non conforme aux nouvelles directives. Les raisons : il a fallu faire vite et c'était de ce fait techniquement compliqué de faire différemment. Les premiers "stress tests", mettant à l'épreuve la solidité du pont, ont commencé lundi matin.

Deux ans après l’effondrement du pont Morandi à Gênes, qui a fait 43 morts dont trois enfants, le gouvernement italien s’apprête à inaugurer la nouvelle structure. Une magnifique opération sur le plan du marketing, le nouveau pont ayant été construit en un temps record, mais un peu moins au niveau technique. Cette hâte risque d’ailleurs de compliquer la vie des automobilistes qui franchiront le pont à partir du 5 août prochain. Car il y a d’abord la question des tests de solidité de la structure qui ont commencé lundi matin et devraient se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine. Et aussi les questions soulevées par plusieurs experts, toujours au niveau de la sécurité, le nouveau tracé suivant exactement le précédent et aussi ses critères au niveau des courbes. 

Stress tests

Au chapitre de la solidité de la structure, les premiers stress tests ont été effectués lundi matin avec le passage de 56 semi-remorques transportant chacun l’équivalent de 44 t, soit au total, 2 500 t. Les poids lourds ont lentement traversé le pont par groupes de 4 pour faciliter l’assise structurelle du nouveau pont. Cette épreuve de chargement du pont prévoyait également un test en torsion avec une partie des poids lourds parcourant les deux voies au même moment. Enfin, un test de freinage à un point précis pour vérifier l’état du revêtement. Avant l’ouverture du pont, au moins cinq autres séries de stress tests sont prévus. 

Pas plus de 80 km/h

En ce qui concerne l’autre aspect de la sécurité, lié à la vitesse horaire des véhicules qui transiteront sur le nouveau pont, un point a déjà été soulevé. Alors que la vitesse était limitée à 90 km/h sur le pont Morandi, les conducteurs ne devront pas dépasser les 80 km/h, le nouveau tracé, construit sur le précédent qui date de 1967, reprenant les courbes trop étroites et donc non conformes aux nouvelles directives. Pour éviter cet aspect de la non-conformité, il aurait fallu modifier le tracé, notamment en ce qui concerne le point de raccord entre le pont et l’autoroute. Mais le chantier devant être bouclé en moins d’un an, le consortium chargé de la construction n’a rien pu changer. 

Auteur

  • Ariel F. Dumont, correspondante à Rome 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format