Menu
S'identifier

L'Allemagne veut augmenter le prix des péages autoroutiers pour les camions

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 24.09.2019 | Dernière Mise à jour : 24.09.2019

La profession se montre soulagée que le gouvernement ait renoncé à la taxe carbone un temps envisagée.

Crédit photo DR

Le gouvernement allemand a présenté le 20 septembre, à la veille du sommet de l’ONU sur le climat, son propre plan climat. Les transports, notamment le fret, sont largement concernés. 

Le gouvernement allemand a présenté son plan climat le 20 septembre. Le texte, long de 130 pages, est appelé à devenir LE projet du quatrième gouvernement d’Angela Merkel. Le projet est ambitieux : Berlin entend réduire les émissions de CO2 du pays de 55 % par rapport à 1990 d’ici 2030.  

Le volet transport du plan est l’un des plus importants. Il prévoit notamment l’introduction de certificats d’émission de CO2 dans les transports. Concrètement, une taxe CO2 de 10 euros la tonne -intégrée dans le prix de vente des carburants-  sera introduite en 2021 pour l’essence, le diesel, le fuel et le gaz, soit 3 centimes de plus au litre environ pour les carburants.  La taxe doit passer à 35 euros la tonne de CO2 en 2025 (environ 10 centimes le litre) et à entre 35 et 60 euros à partir de 2026. 

Des réactions mitigées

Concernant le fret, le gouvernement prévoit également d’augmenter le montant du péage autoroutier pour les camions dont restent exemptés les camions ‘propres’. Les réactions dans le secteur du transport et de la logistique sont mitigées.

Globalement, la branche se montre soulagée que le gouvernement ait renoncé à la taxe carbone un temps envisagée. "Une taxe carbone aurait eu sur le long terme des conséquences négatives sur la compétitivité de l’économie allemande, sans pour autant garantir un impact réel sur le volume des émissions, estime le président de la fédération Paquet et logistique express BIEK, Martin Bosselmann. Malheureusement l’Allemagne a opté pour une solution nationale avec les certificats d’émission". La fédération avait plaidé en amont pour l’instauration d’un système européen de taxation du carbone. 

A l’inverse, l’institut pour la recherche sur le climat de Potsdam juge le montant de la taxe sur les carburants trop faible. "10 euros la tonne ne permettra pas d’atteindre les objectifs fixés pour 2030, estime le président de l’institut Ottmar Edenhofer. Pour obtenir un effet sur les émissions, il aurait fallu démarre à 50 euros la tonne, pour atteindre 130 euros vers 2030 ». 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format