Menu
S'identifier

L'Aftral propose une prise en charge de la formation aux apprentis sans entreprise

Actualités | publié le : 05.03.2021 | Dernière Mise à jour : 05.03.2021

Les CFA et écoles du groupe s’engagent à proposer à tous les jeunes une solution pour poursuivre leur formation sans frais, afin d’éviter une rupture de leur formation en cours.

Crédit photo Aftral

Le plan de relance de l’apprentissage, mis en place en juillet 2020, et qui laissait aux jeunes apprentis un délai de six mois pour trouver un employeur, a pris fin le 28 février. Pour ceux qui n’ont pas trouvé d’employeur au-delà de cette échéance, deux possibilités existent : interrompre sa scolarité sans frais ou continuer la formation en s’acquittant des frais de scolarité. L'Aftral propose une troisième solution.

L’organisme de formation Aftral entend ne laisser aucun apprenti qui n’aurait pas trouvé d’employeur d’ici fin février sur le bord de la route. Les CFA et écoles du groupe s’engagent à proposer à tous les jeunes une solution pour poursuivre leur formation sans frais, afin d’éviter une rupture de leur formation en cours. "Nous donnons toutes leurs chances à ces jeunes de valider leur diplôme pour leur permettre d’intégrer les entreprises du secteur", précise Loïc Charbonnier, P-dg d’Aftral.

Une troisième option

Le plan de relance de l’apprentissage, mis en place en juillet 2020, et qui laissait aux jeunes apprentis un délai de six mois pour trouver un employeur, a pris fin le 28 février. Une mesure qui a permis aux deux tiers des jeunes recrutés à la rentrée 2020 alors qu’ils n’avaient pas trouvé d’entreprise pour leur apprentissage, de dénicher un poste au cours de ces dernières semaines. Pour ceux qui n’ont pas trouvé d’employeur au-delà du 28 février, deux possibilités existent : interrompre sa scolarité sans frais ou continuer la formation en s’acquittant des frais de scolarité.

L’Aftral propose une troisième solution : maintenir le jeune dans sa formation à titre gratuit. "Cette décision permettra à nombre d’entre eux dans l’incapacité d’acquitter ces frais de scolarité de terminer leur formation et de mettre toutes les chances de leur côté pour intégrer les entreprises du secteur", indique l’Aftral dans un communiqué. L’organisme de formation s’est associé aux membres fondateurs de Walt, une association qui réunit plusieurs écoles, lesquelles représentent 20 % de l’offre d’alternance en France, pour accompagner chaque jeune jusqu’au terme de cette année d’apprentissage.

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format