Menu
S'identifier

La Suisse durcit ses directives CO2 pour les camions

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 19.06.2020 | Dernière Mise à jour : 22.06.2020

"Le trafic routier est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre en Suisse, argumente la ministre de l’Environnement, Simonetta Sommaruga. Malgré les prescriptions en vigueur depuis 2012, elles dépassent de 1 % le niveau de 1990."

Crédit photo Imago images/Geisser

La Suisse durcit sa réglementation sur les émissions des camions pour respecter les Accords de Paris sur le climat de 2015. Elles devront réduire de 15 % en 2025, et de 30 % en 2030. 

Le Conseil national suisse, la chambre basse de l’Assemblée fédérale, a adopté mi-juin, à l’issue de 12 heures de négociations, de nouvelles directives plus strictes sur les émissions de CO2. La chambre a adopté cette révision totale de la loi sur le CO2 à 135 voix pour et 59 voix contre. Le Conseil national avait coulé le texte en décembre 2018, mais depuis les manifestations pour le climat et le renouvellement du Parlement ont changé la donne. Le texte a pour but de permettre à la Suisse de respecter les Accords de Paris sur le climat de 2015, dont la Suisse est signataire. 

- 30 % à l’horizon 2030

Un volet de la nouvelle loi concerne les poids lourds. A compter de 2025, les émissions des poids lourds devront baisser de 15 % par rapport à 2020, et de 30 % à l’horizon 2030 pour les véhicules neufs. Selon l’association de défense de l’environnement Alpen-Initiative, les objectifs sont "ambitieux mais réalistes". "Si la Suisse veut devenir neutre en termes de climat d’ici 2050, il faut rapidement décarboniser les transports routiers, estime Jon Pult, le président de l’association. Les technologies existent. C’est un premier pas dans la bonne direction." "Le trafic routier est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre en Suisse, argumente la ministre de l’Environnement, Simonetta Sommaruga. Malgré les prescriptions en vigueur depuis 2012, elles dépassent de 1 % le niveau de 1990."

Le texte prévoit également le renchérissement du prix des billets d’avion, une hausse de la taxe sur le prix des carburants et le mazout ainsi que des incitations pour la modernisation des chauffages les plus polluants. 

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format