Menu
S'identifier

La Suède prévoit de tester la première route de recharge à induction pour camion 

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 18.04.2019 | Dernière Mise à jour : 18.04.2019

Des bobines de cuivre, placées à 8 cm sous la chaussée, s’activeront uniquement lorsque les véhicules électriques équipés de récepteur passeront au-dessus.

Crédit photo DR

La Suède a annoncé le lancement d’une première route de recharge sans fil pour alimenter un camion et un bus électriques alors qu’ils roulent. Le tronçon, long de 1,6 km, sera ouvert dès cette fin d’année sur une île de la Baltique.

La Suède a officialisé le lancement de la première route de recharge par induction au monde capable de recharger des bus ou des camions électriques pendant qu’ils roulent. L’expérimentation prendra place sur l'île de Gotland, la plus grande île du pays située au milieu de la mer Baltique. Le 12 avril dernier, l'Administration suédoise des transports (Trafikverket) a annoncé que le consortium Smart Road Gotland construirait ce banc d’essai long de 1,6 km sur une route de 4,1 km qui relie l'aéroport au centre-ville de Visby, l’unique agglomération de l’île.

Des bobines de cuivre placées sous la chaussée

Ce projet public-privé d’un budget de 11 millions d’euros utilisera la technologie développée par la société israélienne Electreon, l’un des leaders mondiaux dans la technologie dynamique de transfert d'énergie par induction (DWPT). Des bobines de cuivre, placées à 8 cm sous la chaussée, s’activeront uniquement lorsque les véhicules électriques équipés de récepteur passeront au-dessus. Un récepteur de 12 kg suffit pour une voiture standard, les bus et camions en disposeront d’un nombre supérieur, qu’il s’agira de déterminer. L’énergie utilisée proviendra d’énergie renouvelable (solaire, thermique, éolien). 

Le camion électrique (dont la marque n’a pas été précisée) sera piloté par des conducteurs professionnels dans des conditions variées et en toutes saisons pour s’assurer que le système est prêt pour des projets à grande échelle sur les routes. Il commencera à rouler dès cet hiver. Le bus électrique sera pour sa part configuré par Dan Transport – le principal opérateur de bus en Israël et investisseur stratégique d’Electreon. Il devrait rouler à partir du printemps 2020 dans des conditions d’exploitation normale.

Viser en priorité les véhicules lourds

La Suède prévoit la construction d'environ 2 ​​​​​​​000 km de routes électriques pour le chargement dynamique des véhicules, un projet d'environ 3 milliards d’euros. Le pays de Volvo et Scania a choisi de viser en priorité les véhicules lourds, camions et bus, là où les gains d’émissions en CO2 sont les plus élevés. "L'Administration suédoise des transports estime que les routes électriques sont une contribution importante à la réduction des émissions de CO2 du transport lourd", a déclaré Jan Pettersson, directeur de programme, Trafikverket. "Trouver de nouvelles solutions techniques pour les routes électriques est l'une des étapes les plus importantes dans notre plan à long terme pour un déploiement potentiel des itinéraires électrifiés sur le réseau routier lourd en Suède", a-t-il poursuivi.

 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format