Menu
S'identifier

La première route photoluminescente inaugurée à Pessac

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 19.11.2018 | Dernière Mise à jour : 19.11.2018

Les "pigments intelligents", capables de répondre réversiblement (ou irréversiblement) à l’action de la température, de la pression ou de la lumière,

Crédit photo Olikrom

Première application en France de la photoluminescence appliquée aux infrastructures routières avec l’inauguration d’une piste cyclable à Pessac qui restitue la nuit la lumière emmagasinée pendant la journée. Une innovation particulièrement pertinente pour les zones faiblement éclairées comme les sites logistiques.

Lundi 12 novembre était inaugurée à Pessac, dans la banlieue de Bordeaux, la première route faisant appel à la photoluminescence. Cette piste cyclable est constituée d'un marquage au sol lumineux de couleur verte, grâce à une peinture routière mise au point par la société girondine Olikrom.

Cette entreprise est spécialisée dans la conception et l’application de "pigments intelligents", capables de répondre réversiblement (ou irréversiblement) à l’action de la température, de la pression ou de la lumière, comme c’est le cas ici.

Visible jusqu'à 100 mètres

Concrètement, la peinture capture et stocke la lumière du soleil, ou celle des phares, et la restitue la nuit. Le système est capable de garantir une lumineuse qui dure toute la nuit (10 h), tout en résistant aux UV, au trafic poids lourds et à l’humidité.

Antidérapante, la peinture est visible jusqu’à 50, voire 100 mètres, avec plusieurs choix de couleur et plusieurs longueurs d’ondes, assurent Olikrom et le groupe de construction Eiffage qui se sont associés pour développer cette innovation.

Sécurité routière et sites industriels

Deux ans de travail auront été nécessaires pour mettre au point la bonne formule dans le cadre d’un appel à projet de l’Ademe "La route du futur", en collaboration également avec le groupe Total et l’Ifsttar.

La peinture photoluminescente va désormais pouvoir être commercialisée pour des applications destinées à renforcer la sécurité routière, notamment dans des zones faiblement éclairées comme des bandes d’arrêt d’urgence, des passages piétons, des pistes cyclables, virages, ronds-points.

Mais les usages s’élargissent à des sites industriels ou logistique, avec une signalétique et des pictogrammes de sécurité en cas de panne de courant, et des marquages au sol ou de la décoration.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format