Menu
S'identifier

La Pologne autorise les conducteurs à rouler plus longtemps

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 31.03.2020 | Dernière Mise à jour : 31.03.2020

Cet assouplissement exceptionnel de la législation sur le travail a été adopté par Varsovie afin de tenter de venir à bout de la crise d’approvisionnement provoquée par la crise du coronavirus. 

Crédit photo DR

Après avoir fermé ses frontières le 15 mars, la Pologne, a complété son dispositif anti-coronavirus. Varsovie a notamment décidé d'assouplir la législation sur le temps de travail pour les conducteurs de poids-lourds.

La Pologne, après avoir fermé ses frontières le 15 mars, provoquant des embouteillages monstre de camions jusqu’au périphérique de Berlin, a depuis complété son dispositif anti-coronavirus. Varsovie a notamment décidé d’exempter les conducteurs non-Polonais de l’obligation de quarantaine qui frappe désormais tous les étrangers se rendant dans le pays. 

Autorisés à rouler 11 heures par jour maximum

Le catalogue de mesures adoptées par le gouvernement polonais pour les transporteurs (contrôles de température à la frontière, documents à fournir, en anglais, russe ou ukrainien…) prévoit notamment un assouplissement de la législation sur le temps de travail pour les conducteurs de poids-lourds.

La mesure est valable dans un premier temps jusqu’au 16 avril. Les chauffeurs de poids-lourds sont désormais autorisés à rouler 11 heures par jour maximum, au lieu de 9 heures. Le temps de travail hebdomadaire ne doit pas dépasser 60 heures.

Sur deux semaines, un conducteur ne pourra avoir roulé plus de 96 heures. Enfin, une pause de 45 minutes est à respecter après 5h30 passées au volant.

La crise d’approvisionnement en toile de fond

Cet assouplissement exceptionnel de la législation sur le travail a été adopté par Varsovie afin de tenter de venir à bout de la crise d’approvisionnement provoquée par la crise du coronavirus. 

La Pologne vient s’ajouter à la liste des pays européens qui ont déjà allongé la durée maximale du temps de conduite autorisé pour les conducteurs de poids lourds comme les Pays-Bas,  la Grande Bretagne, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, la Finlande, la Norvège ou l’Autriche.  

La semaine dernière, l’UETR, association du transport routier en Europe de l'Ouest, a demandé à Bruxelles de donner des règles communes sur les dépassement de temps de conduite au niveau européen

Auteur

  • Nathalie Versieux, à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format