Menu
S'identifier

La plate-forme "Ma Ville Mon Shopping" de la Poste au service des petits commerçants

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 05.06.2020 | Dernière Mise à jour : 05.06.2020

Deux semaines après le lancement de son offre de soutien, la plate-forme comptait 1 250 commerçants inscrits.

Crédit photo Ma Ville Mon Shopping

Pendant la pandémie, la Poste a mis gracieusement à disposition sa plate-forme d’e-commerce pour aider les commerçants locaux à vendre sur Internet. En 2 mois, plus de 2 500 boutiques se sont créées, dont les produits sont à présent livrés par le réseau courrier ou via la filiale Stuart. 

Lors du confinement, de nombreux commerçants ont décidé de sauter le pas en se lançant dans le e-commerce. Un réflexe de survie qui pourrait perdurer si l’on en croit le succès de la plateforme de vente en ligne "Ma Ville Mon Shopping", une filiale du groupe la Poste.

Créée en 2015 sous le nom d’e-city, l’entreprise a ensuite été reprise par la Poste et relancée en 2019 sous sa nouvelle appellation afin de favoriser le commerce local, en visant notamment le maintien en centre-ville et le développement de circuits courts.

Pendant la crise du Covid-19, le groupe La Poste a proposé d’ouvrir gratuitement sa plateforme aux collectivités, et même directement à tous les commerçants et artisans français (Métropole et DOM), en supprimant, depuis le 24 mars, commission et abonnement

Plus de 2 500 nouvelles boutiques 

Le succès a été au rendez-vous. "Avant la pandémie la plateforme "Ma Ville Mon Shopping" était en phase de déploiement et recensait 500 boutiques dans 12 villes", indique-t-on à la Poste. Deux semaines après le lancement de son offre de soutien, la plate-forme comptait 1 250 commerçants inscrits.

Fin mai, elle totalise 3 150 boutiques à travers 885 communes (sur 88 départements), avec 36 000 produits disponibles."En 2 mois, les commerçants les plus performants ont réalisé plus de 500 commandes en ligne", précise la Poste. 

Livraison via la Poste ou Stuart 

Les livraisons à domicile s’effectuent soit par la Poste le lendemain, soit par le réseau de sa filiale Stuart si le service est disponible sur la ville. L’application propose également la réservation de créneaux pour du click and collect (ou drive) : il appartient aux commerçants de proposer des heures de retrait. Enfin, le commerçant peut également choisir de livrer lui-même ses produits.

Les commerçants peuvent bénéficier d’un tutoriel pour créer leurs boutiques en ligne, ou de conseils donnés par l’équipe de "Ma Ville Mon Shopping". Les acteurs non digitalisés peuvent également créer leur boutique en ligne via un numéro vert dédié. Notons que de nombreuses Chambres de commerce et d'industrie (CCI), à l’instar de celle de Nantes, des Deux-Sèvres ou de Laval, servent également de relais d’information ou de formation. 

Continuer sur sa lancée 

L’offre gratuite a pris fin le 31 mai. Toutefois, jusqu’à fin août, "Ma Ville Mon Shopping" continue à proposer des tarifs "solidaires" sans abonnement et sans engagement, seule une commission réduite de 5,5 % (HT) sur les ventes sera appliquée (permettant de couvrir les frais bancaires et de support).

Ensuite, à partir du 1er septembre, les commerçant dont les collectivités ont souscrits un abonnement à la plateforme (tarif non précisé) conserveront les mêmes conditions, les autres pourront bénéficier d’une offre d’abonnement dont le tarif n’est pas encore défini. 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format