Menu
S'identifier

La Norvège impose le permis hiver aux conducteurs de poids lourds étrangers

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 14.12.2021 | Dernière Mise à jour : 13.01.2022

Quantité de conducteurs étrangers ne savent pas poser correctement leurs chaînes, quand bien même ils en ont en entrant dans le pays.

Crédit photo Flickr/FirstEnergy Corp. CC BY-ND 2.0

Pour rouler en Norvège l'hiver, les routiers européens devront prochainement réussir un "permis hiver". Selon la fédération norvégienne des transporteurs, de nombreux conducteurs ne savent pas conduire sur routes verglacées. Chaque année, des camions sont bloqués en travers de la route. Il s'agit là d'une exigence historique de certains partis politiques, réclamée depuis 2014. Le nouveau gouvernement, élu en septembre dernier, a donc décidé de passer à l'action.

L’arrivée au pouvoir en septembre d’un nouveau gouvernement, conduit par le Social démocrate Jonas Gahr Stor, a relancé le débat autour du permis d’hiver pour les poids lourds étrangers. La fédération norvégienne des transporteurs, Norges Lastebileier-Forbund NLB, a bon espoir que le texte débouche désormais rapidement, même si, pour l’heure, aucun détail n’a percé sur la durée de la formation, ou sur la langue dans laquelle il faudra passer le test notamment. La presse norvégienne regorge chaque année d’histoires de poids lourds étrangers, sur la route dans le pays sans équipement adéquat. Comme ce camion polonais, arrêté deux fois sans chaînes l’hiver dernier à Tromso, dans le grand Nord norvégien. Arrêté par la police, le conducteur a été aussitôt expulsé du pays. Interdit de circuler et de rentrer dans le pays pour deux années, le conducteur a dû également s’acquitter d’une amende de 1 000 €.

Le port des chaînes pourtant obligatoire

Nombre de conducteurs de poids lourds étrangers ne savent pas conduire sur les routes enneigées ou par grands froids bien que le port des chaînes soit obligatoire, l’hiver, pour les poids lourds en Norvège. Quantité d’entre eux ne savent pas poser correctement leurs chaînes, quand bien même ils en ont en entrant dans le pays. Depuis des années, les fédérations de transporteurs norvégiens réclament l’introduction d’un permis d’hiver pour les conducteurs de poids lourds étrangers, dont les véhicules se mettent souvent en travers des routes. Un premier projet de loi en ce sens, déposé en 2014, avait finalement été abandonné. 

Conduire sur 20 cm de neige

Une tentative, été menée par trois partis voici deux ans, avait échoué devant le Parlement. Cette fois, la fédération norvégienne des transporteurs a bon espoir de voir déboucher le projet. "Les conducteurs étrangers ne sont pas habitués aux conditions climatiques l’hiver en Norvège, insiste Reidar Retterholt, le directeur de la fédération. Ils devraient suivre un cours spécialement prévu à cet effet, dans lequel ils apprendront par exemple comment poser les chaînes en cas de neige, ou comment un deux essieux réagit sur la neige." Les conducteurs norvégiens n’ont, eux, aucun problème pour gérer la conduite sur une couche de neige de 20 cm. 

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format