Menu
S'identifier

Étude

La logistique urbaine en France, peut mieux faire !

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 02.12.2019 | Dernière Mise à jour : 03.12.2019

Selon le rapport, il existe un écart important entre Paris et les autres villes en matière de planification des activités et de promotion de la logistique urbaine.

Crédit photo Adobe Stock

Nombreuses sont les disparités qui ressortent d'un rapport sur les enjeux des politiques locales en matière de mobilité des marchandises dans les villes. Cette étude est publiée par l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) et la Confédération du commerce de gros et international (CGI). Les auteurs ont établi un bilan des initiatives, points forts et points bloquants, qui régissent la place laissée au fret dans les villes. 

L’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) et la Confédération du commerce de gros et international (CGI) viennent de publier un rapport intitulé Mobilité des marchandises dans la ville durable sur les enjeux des politiques locales en matière de mobilité des marchandises dans les villes. Les auteurs pointent les insuffisances et avancent quelques recommandations pour améliorer la place laissée au fret dans les villes. 

Ecart entre Paris et province

Selon le rapport, à la lecture de dix PLU (plans locaux d’urbanisme), il existe un écart important entre Paris et les autres villes en matière de planification des activités et de promotion de la logistique urbaine. De manière générale, les petites villes prennent rarement en compte la logistique et le transport de marchandises dans leurs PLU. Par exemple, les PLU de Moûtiers et de Biarritz ne contiennent aucune référence, aucun projet en lien avec le transport de marchandises et la logistique. Certaines villes identifient comme importants les enjeux de la logistique urbaine, mais ne connaissent pas les données liées au transport de marchandises, et manquent de compétences dans ce domaine.

Augmentation des études ou du diagnostic fret

Bien qu’on observe une augmentation des études ou du diagnostic fret, notamment dans les plus grandes intercommunalités, elles ne sont pas généralisées dans les plus petites villes. Le rapport indique que les métropoles de Paris, Lyon et Bordeaux, ou des métropoles moyennes comme Orléans et Grenoble, ont effectivement effectué ce diagnostic, mais la majorité des villes interrogées avouent leurs lacunes et se trouvent démunies lors de la réalisation du volet marchandises des plans de déplacements urbains (PDU) pour proposer des données au-delà des enquêtes de trafic ou enquêtes cordons (enquêtes origine-destination) relatives aux poids lourds.

Le rapport relève qu’au sein d’une même agglomération ou d’un même périmètre de transport urbain (PTU), identique généralement à celui du PDU, on constate des variations importantes entre les différents critères utilisés pour réglementer le transport de marchandises. Chaque commune décide seule de cette réglementation.

> Lire l'intégralité de l'article dans L'Officiel des transporteurs n° 2998 du 29 novembre 2019

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format