Menu
S'identifier

La crise du Covid a eu un effet inattendu sur les salaires des chauffeurs allemands

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 30.06.2021 | Dernière Mise à jour : 01.07.2021

Selon le portail Jobmatch.me, les conducteurs de Saxe-Anhalt (centre de l’ex-RDA) gagnent aujourd’hui en moyenne 420 € de plus par mois que leurs collègues de l’ouest.

Crédit photo Pixabay

Conséquence du Covid, les salaires des conducteurs de l'ex-RDA ont fortement augmenté depuis la crise sanitaire, au point de rattraper, voire dépasser dans certaines régions, les niveaux de leurs collègues de l'ouest du pays.

Les salaires des conducteurs routiers ont augmenté en Allemagne sous l’effet de la pandémie. Selon le portail internet de recherche d’emploi Jobmatch.me, qui procède à des sondages anonymes réguliers auprès des salariés, la pandémie a eu pour effet inattendu une hausse des salaires, notamment à l’est de l’Allemagne. Alors que les salariés de l’ouest du pays touchaient en moyenne 15 % de plus que leurs collègues de l’est du pays, 40 ans après la chute du Mur, le rapport s’est inversé à qualification égale pour les conducteurs de poids lourds avec la crise sanitaire.

420 € de plus par mois que les collègues de l’ouest

Selon Jobmatch.me, les conducteurs de Saxe-Anhalt (centre de l’ex-RDA) gagnent aujourd’hui en moyenne 420 € de plus par mois que leurs collègues de l’ouest ; 165 € de plus pour les chauffeurs de Berlin, 100 € de plus pour ceux du Mecklembourg (nord de l’ex-RDA) à 2 742 € bruts par mois, et 28 € pour ceux du Brandebourg (la région qui entoure Berlin). Ces régions, affectées par de forts mouvements de migrations des jeunes vers l’ouest de l’Allemagne, sont particulièrement touchées par la pénurie en personnel qualifié.

La crise sanitaire a rétabli l'équilibre

Entre le premier trimestre 2020 et les trois premiers mois de 2021, les salaires ont par contre reculé dans six régions riches de l’ouest de l’Allemagne (notamment la Rhénanie, la Bavière et le Bade-Wurtemberg où le salaire moyen est de 2 600 € bruts par mois) qui étaient connues pour pratiquer des salaires supérieurs à la moyenne de la branche avant la crise. "La crise sanitaire, constate le portail dans un communiqué, a procédé à des rééquilibres régionaux dans le secteur."

Selon les estimations de Jobmatch.me la tendance des salaires dans les transports va se poursuivre à la hausse, du fait de la pénurie en personnel qualifié.

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format