Menu
S'identifier

Journée de l'OTRE Ile-de-France : l’écotaxe au cœur des discussions

Actualités | publié le : 24.06.2021 | Dernière Mise à jour : 24.06.2021

 Alexis Gibergues, président de l’OTRE Île-de-France 

Crédit photo DR

La journée professionnelle annuelle de l’OTRE Île-de-France a eu lieu le 8 juin. Un sujet a particulièrement animé les discussions : l’éventuel retour d’une écotaxe dans un contexte post-Covid. Les participants ont invoqué la nécessaire concertation entre les différentes parties prenantes afin de faire avancer les débats sur la logistique décarbonnée.

"Nos entreprises du transport routier ont été durement touchées par la crise sanitaire et économique. Pourtant, elles veulent continuer à être de véritables acteurs de la transition énergétique tout en se battant contre une concurrence souvent déloyale sur un marché d’envergure européenne. Alors qu’elles doivent aussi faire face à un déficit d’attractivité lié à une image injustement négative", introduit Alexis Gibergues, président de l’OTRE Île-de-France lors de la journée professionnelle annuelle organisée le 8 juin dernier à la mairie de Paris sur le thème "Panser le transport routier après le Covid".

Événement au cours duquel il a été question d’avenir alors que la crise sanitaire a rebattu les cartes, comme en témoignent quelques chiffres extraits du sondage BP2R réalisé en octobre dernier auprès de 191 transporteurs en France et en Europe : 54 % des sondés ont vu une baisse de leur activité et 34 % rapportent une récession d’au moins 5 %. C’est le plus haut niveau enregistré depuis la première édition de cette enquête en 2011.

 

Ne pas asphyxier fiscalement le secteur en crise

Avec en toile de fond, une question cruciale : comment rebondir après la crise alors même que le projet de loi climat et résilience est en cours d’examen et que de nouveaux dispositifs fiscaux pourraient encore amoindrir la compétitivité des entreprises ? " Un contexte décourageant et angoissant", selon Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique et ancienne secrétaire d’État aux transports.

3En quoi taxer peut être un outil pour verdir les camions ? Je ne vois pas…3, interpelle-t-elle. Alors qu’à ses côtés Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME d’Île-de-France, valide à demi-mot l’idée d’une écotaxe régionale, elle renchérit : "Croire qu’il sera possible de bloquer les camions étrangers en transit avec une écotaxe est illusoire."

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3072 du 18 juin 2021.

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format