Menu
S'identifier

Interview. Olivier Dutrech, Fraikin : "Nous souhaitons être un catalyseur"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 12.06.2018 | Dernière Mise à jour : 12.06.2018

Olivier Dutrech, directeur de l’innovation du groupe Fraikin.

Crédit photo DR

Presque deux mois après les "connection days", le rendez-vous pendant lequel Fraikin s’est adressé à tout son réseau pour expliquer les évolutions qu’il traverse, notamment en termes de gouvernance, nous avons rencontré Olivier Dutrech, directeur de l’innovation du groupe, afin de faire le point sur les dossiers en cours. Micro ouvert…

L’Officiel des transporteurs : Le récent changement de gouvernance de Fraikin s’est-il accompagné d’un changement de stratégie côté innovation ?

Olivier Dutrech : Nous sommes engagés dans des projets sur plusieurs années donc, à ce stade, il y a peu de changement de direction. Si l’on regarde les projets d’un œil général, nous en avons un en cours : la gestion de l’innovation avec nos clients. C’est une démarche que l’on appelle "charte de l’innovation", institutionnalisée depuis fin 2017, sur laquelle nous nous positionnons comme un catalyseur afin de faire le lien entre l’offre de marché – par exemple au niveau des constructeurs, des carrossiers, des objets connectés – et la partie utilisateur – institutionnels, professionnels. L’objectif est de promouvoir la meilleure utilisation du véhicule et que celui-ci soit le plus abouti possible. C’est d’autant plus important sur le PL ou les possibilités sont moins limitées que sur un utilitaire. Nous allons par exemple permettre à des camions d’être plus efficaces dans la livraison du dernier kilomètre avec un seuil de chargement le plus bas possible, avec des motorisations adaptées aux centres-villes, ou en mesure de s’interfacer avec les TMS et de communiquer leur heure d’arrivée.
 

L’OT : Vous abordez le sujet des TMS, avez-vous des projets en cours sur le plan de la télématique ?

O. D : Il s’agit effectivement d’une volonté de la direction générale que de faire de la télématique une force en interne. L’enjeu est de trouver comment créer une valeur ajoutée pour nos clients. Nous allons mettre en place une plateforme, très ouverte, en mesure de communiquer avec les logiciels Fraikin, mais aussi avec ceux de nos clients, ainsi qu’avec ceux des télématiciens, notamment via des API (interface de programmation applicative, ndlr). L’objectif est que la télématique soit au cœur du business de nos clients. Nous voyons deux rôles importants : savoir collecter l’information, pour cela nous allons équiper nos véhicules (moteur, groupe frigo, équipements hydrauliques) ; et savoir exploiter les data afin d’atteindre des objectifs financiers, ou environnementaux. Pour nous, c’est également l’occasion de leur fournir une prestation beaucoup plus personnalisée.

> Lire la suite dans L'Officiel des Transporteurs n° 2929, du 1er juin 2018 (accès réservé aux abonnés)

Auteur

  • Mathias Blanchard

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format