Menu
S'identifier

Indigo transforme ses parkings en relais du dernier kilomètre

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 21.06.2021 | Dernière Mise à jour : 18.06.2021

Après préparation des commandes sur place, des vélos triporteurs électriques livrent les clients dans les arrondissements voisins.

Crédit photo Indigo

Le leader du stationnement Indigo convertit un deuxième parking parisien en hub logistique urbain après un premier essai concluant.

Une nouvelle façon de rentabiliser des parkings parisiens désertés par les automobilistes ? Dans le cadre de sa stratégie “Parking du Futur”, le Groupe Indigo indique qu’il poursuit la transformation de ses parkings souterrains parisiens en hubs logistiques. Le leader mondial du stationnement a ainsi ouvert, dans son parking de la Porte de Saint-Cloud, un deuxième site de distribution de produits frais pour mon-marché.fr, une start-up créée par le Primeur de Grand Frais. Ce site permet de livrer en une heure les habitants de Boulogne et du 16e arrondissement de Paris, après une première expérience probante menée depuis mars 2020 dans un parking de l’île de la Cité.

D’autres villes prévues

Des camions frigorifiques livrent dans la nuit légumes, fruits, viandes, poissons et fromages dans les ateliers de préparation aménagés des parkings Indigo de l’île de la Cité et de la Porte de Saint-Cloud, dans le 16e arrondissement. Après préparation des commandes sur place, des vélos triporteurs électriques livrent les clients dans les arrondissements voisins. Indigo prévoit de poursuivre l’ouverture de sites dédiés à la logistique urbaine dans les grandes métropoles françaises.

Le groupe a notamment signé un accord avec Rexel pour accueillir des casiers du distributeur d’équipement électrique dans ses parkings parisiens. Les artisans et professionnels du bâtiment, clients de Rexel, peuvent ainsi venir chercher leurs commandes dans Paris, au plus près de leurs chantiers.

Espaces partagés

Indigo, qui exploite 5 570 parkings dans le monde (2,4 millions de places), compte devenir un "créateur d’espace pour une ville apaisée en mouvement", à travers plusieurs projets de diversification comme les mobilités douces (vélo et scooters en libre service) et désormais la logistique urbaine. "La ville de demain aura pour enjeu de libérer sa voirie pour créer des espaces partagés entre les différentes mobilités (piétons, vélos, livraisons, etc.), des espaces verts et des lieux de convivialité, tels que les terrasses de café. La logistique du dernier kilomètre doit s’enrichir pour donner une réalité tangible à la « ville du quart d’heure ». Pour cela, nos parkings en centre-ville, nos infrastructures, nos services offrent des lieux et des temps de vie enrichis, en devenant des emplacements de recharge de véhicules électriques, des espaces culturels, ou même événementiels", souligne Serge Clémente, Pdg d’Indigo.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format