Menu
S'identifier

interview

Hatice Luis, Groupe BBL : "Il est très difficile de trouver de bons profils"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 20.05.2019 | Dernière Mise à jour : 20.05.2019

Hatice Luis est directrice RSE et communication du Groupe BBL. 

Crédit photo DR

Aysel Peker termine sa formation en alternance au sein du Groupe BBL, qui est commissionnaire de transport. Hatice Luis en est directrice RSE et communication. Elle nous explique son parcours et les projets que l'entreprise a pour cette personne en situation de handicap. Ici, ce n’est pas ce qui motivera le recrutement, mais la personnalité et les compétences.

L’Officiel des transporteurs : En alternance chez BBL, Aysel Peker a participé en novembre 2018 à la semaine du handicap auprès de l’OPCA transports et services pour témoigner de son parcours. Comment est-elle entrée dans l’entreprise ?

Hatice Luis : Aysel Peker avait posté une annonce sur LinkedIn pour un stage en alternance en indiquant qu’un fauteuil roulant rendrait plus difficile de trouver un poste. Elle disait rechercher une société de transport à son image, pour laquelle rien n’était impossible. Dans le transport, c’est rare de trouver une personne en situation de handicap qui cherche un stage. J’ai transféré son annonce à l’agence de Bussy-Saint-Georges. Nous traitons sur un pied d’égalité tous les candidats, elle a donc passé un entretien et a convaincu le directeur de l’agence par sa motivation et sa passion. Par ailleurs, Aysel est d’origine turque et la Turquie est l’un de nos principaux marchés. Aujourd’hui, elle a terminé sa formation et devrait rester dans l’agence de Bussy-Saint-Georges mais envisage également celle de Roissy, plus proche de son domicile.

L'OT : L’entreprise a-t-elle eu l’occasion de réaliser davantage de recrutements de personnes handicapées ?

Hatice Luis : Nous en réalisons davantage mais nous rencontrons généralement beaucoup de difficultés à trouver les bons profils, que les personnes soient en situation de handicap ou non. Le quota de 6 % devient d’autant plus difficile à atteindre lorsque l’entreprise grandit, puisque le nombre de candidats doit proportionnellement augmenter. Ce n’est pas la situation de handicap qui nous poussera à recruter la personne, mais sa personnalité et ses compétences. Depuis sa création en 1997, notre société de commissionnaire de transport est très engagée dans l’inclusion en général. La diversité dans son ensemble a fait la richesse de BBL, à commencer par une diversité culturelle, des pays de l’Est, de la Turquie, de la Russie. Les différences de cultures nous ont enrichis. 

> Lire l'intégralité du Grand Angle "Emploi et handicap" dans L'Officiel des transporteurs n° 2973 du 10 mai 2019 (réservé aux abonnés).

Auteur

  • PROPOS RECUEILLIS par Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format