Menu
S'identifier

GNV : Iveco présente son tracteur grand routier, le Stralis NP 460

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 02.11.2017

Pour Iveco, il était important de présenter ce tracteur gaz de grande puissance, avant les lancements attendus de modèles concurrents.

Crédit photo © Iveco

Après le Stralis NP* 400 ch, Iveco récidive en présentant  le Stralis NP 460 également alimenté au gaz naturel (GNC et/ou au GNL). Un nouveau venu qui promet une consommation de carburant réduite de 15 % par rapport au diesel, avec un coût total de détention (TCO) en baisse de 9 %.

Encore plus de puissance et d'autonomie. Après avoir démocratisé le marché des tracteurs au gaz grand volume l'an passé avec le Stralis NP* 400 ch, Iveco récidive en présentant cette fois-ci le Stralis NP 460 également alimenté au gaz naturel (GNC et/ou au GNL).

Un record d'autonomie

Alors que la version de 400 chevaux était dotée d'un bloc moteur de 8,7 l - le Cursor 9 - la version de 460 chevaux est poussée par un nouveau bloc de 12,9 l, le Cursor 13, qui détient désormais la palme du moteur gaz "le plus puissant du marché". Couplé à une transmission robotisée Hi-Tronix à 12 vitesses, également inédite, le Cursor 13 a été spécialement développé pour le transport international longue distance.

La version à double réservoirs de GNL garantit un record d'autonomie pouvant atteindre 1 600 km (1 500 km pour la version 400 ch), mais ce nouveau Stralis peut également rouler avec du GNC ou une combinaison des deux.

Pour Iveco, qui profite à plein du décollage du marché gaz, notamment en France avec près de 80 % du marché PL, il était important de présenter ce tracteur gaz de grande puissance, avant les lancements attendus de modèles concurrents dotés de moteur 13 l par Scania et Volvo Trucks.

Deux carburations

Le constructeur transalpin en profite pour préciser que son moteur, "mono-carburant" permet de fonctionner à 100 % au gaz naturel, grâce une combustion stœchiométrique à allumage commandé au gaz naturel, ce qui lui permet de s'affranchir de solutions de post-traitement complexe.

A l'inverse, les futurs FH/FM de Volvo Trucks seront équipés de moteurs au gaz recourant à la technologie diesel et utiliseront les deux carburations : le suédois attend des gains de consommation important (15 à 25 % annoncés par rapport à du pur GNV), mais cette solution s'accompagne des inévitables systèmes de post-traitements et de filtres à particule bien connus pour le gazole.

Le Stralis 460 NP prétend pour sa part à une consommation de carburant réduite de 15 % par rapport au diesel, avec un coût total de détention (TCO) en baisse de 9 % (le Stralis NP 400 permettait quant à lui une baisse de 7 %). L'espace des intervalles d'entretien (90 000 km) permet également de contribuer à limiter le TCO.

Thème(s) associé(s)

Véhicules/matériels de transport

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format