Menu
S'identifier

Gilets Jaunes : les fédérations du transport routier demandent des mesures exceptionnelles

Supply Chain Magazine | Routier | publié le : 09.01.2019 | Dernière Mise à jour : 09.01.2019

Les autres propositions de fédérations professionnelles concernent notamment des mesures de soutien immédiat à la trésorerie des entreprises, la sécurisation des contentieux liés à la surfacturation des péages, ou encore la neutralisation des contrôles sur les temps de conduite et de travail pour la période des manifestations.

Crédit photo Adobe Stock

Des propositions de mesures supplémentaires de soutien exceptionnelles des entreprises de transport routier de marchandises en difficulté ont été faites hier par les organisations du transport routier (FNTR, TLF, OTRE) à la ministre des Transports Élisabeth Borne, et à la secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances, Agnès Pannier-Runacher. Parmi celles-i, l'annulation des pénalités de retard de livraison.

Rendre irrecevables les pénalités pour retard de livraison au regard des circonstances exceptionnelles de barrages filtrants et blocages liées au mouvement des "gilets jaunes". C'est l'une des propositions de mesures supplémentaires de soutien exceptionnelles et prioritaires des entreprises de transport routier de marchandises en difficulté qui ont été faites hier par les organisations du transport routier (FNTR, TLF, OTRE) à la ministre des Transports Élisabeth Borne, et à la secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances Agnès Pannier-Runacher.

Les autres propositions de fédérations professionnelles concernent notamment des mesures de soutien immédiat à la trésorerie des entreprises (dont l'anticipation du remboursement semestriel de TICPE ainsi que le décalage de trois mois des contrats de leasing ou de crédit-bail), la sécurisation des contentieux liés à la surfacturation des péages, ou encore la neutralisation des contrôles sur les temps de conduite et de travail pour la période des manifestations.

Les ministres solidaires

De leur côté, les ministres ont fait part de leur "pleine solidarité avec les entreprises et leurs conducteurs qui ont été victimes d'agressions et de dégradations délibérées sur certains barrages routiers" et ont rappelé que les mesures annoncées le 27 novembre par Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, pour accompagner les conséquences économiques du mouvement des Gilets jaunes, ont été mises en œuvre et s'appliquent au secteur du transport routier, avec un dispositif d'accompagnement piloté par les DIRECCTE dans chaque région.

De nouvelles mesures seront discutées lors d'un nouveau point de situation, qui devrait être réalisé dans le courant du mois de janvier. 

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format