Menu
S'identifier

Gestion des palettes : les transporteurs développent leur "banque"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 21.03.2017

Jean-Claude Plâ (au centre) lors de la SITL 2017, sur le stand de PFM-H3P.

Crédit photo Benoît Barbedette

Les flux et échanges palettes nécessitent une gestion fine. C’est pourquoi PFM-Solutions, qui traite 1,9 million de mouvements, initie un "système" inédit de crédit, de débit et de compensation.

La société PFM-Solutions (Palet Facility Management), en concurrence avec Chep et LPR (La Palette Rouge), spécialisées dans la location-gestion de palettes destinées aux industriels et enseignes de la GMS (grande et moyenne surface),  joue la carte des transporteurs. Elle a élargi son offre de services dans la gestion des supports et copié le principe "bancaire" du crédit-débit et de la compensation.

Un nouvel outil web

Au cœur du dispositif : un nouvel outil web, présenté lors de la SITL et développé avec le prestataire informatique Xyric, dirigé par Dominique Gaidier. "Chaque échange palette coûte environ 2 €. Pour réduire au minimum ce montant, nous sommes toujours à la recherche de la meilleure gestion économique des palettes pour les confrères et les adhérents", assure Jean-Claude Plâ, président de la holding H3P, qui compte 150 actionnaires ainsi que les groupements Astre, Evolutrans, Tred Union et FLO. Laquelle détient 100 % de PFM-Solutions. 

S’appuyant sur un réseau de 180 points de dépose (en attendant, à terme, 350 points fédérant des transporteurs et le réseau Burban), la société propose deux nouvelles prestations originales : Palbank TV et Compensal. La première est une solution de dépose-reprise de palettes tout venant (au tarif de 0,65 € pour les actionnaires de PFM et 0,70 € pour les autres utilisateurs). La seconde permet de relocaliser des palettes, sans transport ni transferts, au principe de la compensation virtuelle sur écran (0,15 € pour les actionnaires et 0,20 € pour les autres utilisateurs). 

1,9 million de mouvements de palettes

"Avec ce service, on fait des économies car on évite de déplacer des palettes dans tous les sens. C’est mieux pour l’impact carbone", précise Jean-Claude Plâ. Les deux nouveaux services s’ajoutent à ceux appelés Creditpal (visant les seules palettes norme EPAL et triées), Restipal (restitution) et Récupal (récupération), dédiés aux transporteurs.

"Nous représentons une solution alternative aux systèmes classiques de l’échange et de la location de palettes pour les chargeurs", précise Jean-Claude Plâ. Créé en 2013, PFM a réalisé 4,6 M€ de chiffre d’affaires en 2016, avec 1,9 million de mouvements de palettes, dont 650 000 générés par les transporteurs et 1,2 million par les chargeurs. Dans ce volume, le taux de dégradation avoisine les 20 % (une palette sur cinq). "Dans ce total, 19 % sont réparables et le reste est détruit", rappelle James Robineau, de PFM-Solutions.

Thème(s) associé(s)

Véhicules/matériels de transport

Auteur

  • Benoît Barbedette

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format