Menu
S'identifier

Gardon Frères : "Nous sommes presque prêts pour déployer l’e-CMR, mais en Allemagne, ce n’est pas encore légal"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 26.06.2018 | Dernière Mise à jour : 26.06.2018

Stéphane Gardon, gérant de Gardon Frères (07) et STC (27).

Crédit photo DR

Stéphane Gardon est gérant des sociétés STC, qui assure le transport de véhicules arrivant par bateau au Havre, et de Gardon Frères, qui gère plutôt l’acheminement de voitures au départ d’Europe du Sud. Ce métier est particulier. Il demande de la technicité et connaît des pics de saisonnalité importants.

"Nous sommes spécialisés dans le transport de véhicules de campings et de caravanes (40 % de notre CA). STC assure le transport de véhicules qui arrivent par bateau au Havre alors que Gardon Frères gère plutôt l’acheminement de voitures au départ d’Europe du Sud, surtout depuis l’Italie. On assure le transport entre les usines et les concessionnaires, entre concessionnaires et entre mandataires et concessionnaires. On transporte également des voitures de collection, par exemple pour le salon Rétromobile. Mais on réalise aussi du transport de bennes ou pour des industriels comme Gruau.

Une saisonnalité importante

Notre activité se porte bien ; 2018 est une bonne année comme 2017, où le secteur de l’automobile est reparti à la hausse. Cependant, c’est un marché compliqué qui connaît une saisonnalité importante, avec des pics notamment en septembre-octobre et en mars-avril pour les véhicules de loisir. Si nous ne sommes pas à l’abri de la concurrence allemande ou italienne, nous ne sommes pas concernés par celle des pays de l’Est.

Un métier à haute technicité

C’est un métier à haute technicité. Ce qui d’ailleurs nous pose un problème pour le recrutement. Nous n’arrivons pas à remplacer deux conducteurs qui sont partis à la retraite. La plupart d’entre eux font de la longue distance et de plus en plus de candidats veulent rentrer chez eux tous les soirs. De plus, les clients ferment tôt et cela complique un peu plus les choses. Ceci dit, le métier est beaucoup moins pénible qu’avant car le matériel s’est amélioré avec beaucoup de systèmes hydrauliques.

Nous avons aussi investi dans la digitalisation et notamment pour l’envoi des ordres sur les smartphones. Nous sommes presque prêts pour déployer l’e-CMR, mais en Allemagne, ce n’est pas encore légal."
 

Repères

  • Siège : Sarras (07) et Saint-Ouen-du-Tilleul (27)
  • CA 2017 : 19 M€
  • Effectif : 90 salariés (85 conducteurs)
  • Parc : 100 moteurs
  • Activités : transport de matériel roulant (voitures, camping-cars et caravanes), bennes, etc.

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format