Menu
S'identifier

Fort recul du transport routier espagnol en 2020

Actualités | publié le : 23.02.2021 | Dernière Mise à jour : 23.02.2021

L’étude DBK table sur une "reprise modérée" de l’activité en 2021-2022 sans pour autant que le niveau antérieur à la crise soit retrouvé. 

Crédit photo DR

En Espagne, les statistiques officielles publiées par le ministère des Transports, font état d’un fort repli de l’activité du transport routier exprimée en tonnes-kilomètres pendant le 2e trimestre de 2020 et d’une amélioration pendant le trimestre suivant. Au total, le recul s’est établi à 4,4 % pendant les neuf premiers mois de 2020. 

– 11,4 %, telle est l’estimation de la chute du chiffre d’affaires des entreprises du transport routier  de marchandises (TRM) espagnol en 2020, selon l’étude annuelle du cabinet DBK Informa, filiale du groupe d’assurance-crédit espagnol CESCE. Ce pourcentage indique un retournement brutal de la conjoncture du secteur puisque la période 2017-2019 avait été caractérisée par une progression moyenne de 4 % (4,5 % en 2019 à 15,8 Md€). L’étude de DBK constitue la première évaluation disponible de l’activité pendant l’année écoulée.

Une reprise modérée

Les statistiques officielles publiées par le ministère des Transports, font état d’un fort repli de l’activité exprimée en tonnes-kilomètres pendant le 2e trimestre de 2020 (– 10,8 %) et d’une amélioration pendant le trimestre suivant (– 3,5 %). Au total, le recul s’est établi à 4,4 % pendant les neuf premiers mois de 2020.

L’étude DBK table sur une "reprise modérée" de l’activité en 2021-2022 sans pour autant que le niveau antérieur à la crise soit retrouvé. La hausse du chiffre d’affaires serait de 5,7 % cette année. Le document table sur une poursuite des faillites en 2021 et du processus de concentration du secteur. Les dix premières entreprises concentraient 20,8 % de l’activité du transport routier espagnol en 2019. Le TRM espagnol devrait se trouver dans une situation difficile au cours des prochains mois, d’autant que les négociations entre le ministère des Transports et les organisations professionnelles sont au point mort.

Auteur

  • Daniel Solano

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format