Menu
S'identifier

Focus sur le transport pour compte propre : comment le secteur se porte-t-il ?

Grand angle | publié le : 16.06.2022 | Dernière Mise à jour : 16.06.2022

En France, ce sont 225 000 conducteurs qui travaillent dans le transport routier pour compte propre.

Crédit photo Vivescia

Dans une enquête parue en 2021, le Commissariat général au développement durable (CGDD) recensait 225 000 conducteurs dans le transport routier pour compte propre en France. Déjà majoritaire (60 %), le nombre de chauffeurs livreurs s’y développe de façon continue au détriment des conducteurs routiers/grand-routiers (40 %). Tour d'horizon d'un segment d'activité bien spécifique.

Dans une enquête parue en 2021, le Commissariat général au développement durable (CGDD) recensait 225 000 conducteurs dans le transport routier pour compte propre en France. Déjà majoritaire (60 %), le nombre de chauffeurs livreurs s’y développe de façon continue au détriment des conducteurs routiers/grand-routiers (40 %).

"Cette évolution peut traduire un changement de comportement des entreprises, dont le transport n’est pas l’activité principale, qui recourent davantage à des transporteurs pour compte d’autrui pour leurs transports sur longue distance, explique le CGDD. Cette évolution peut aussi refléter une transformation économique avec l’augmentation des livraisons sur courte distance, effectuées par des véhicules de moins de 3,5 tonnes de PTAC, dont la conduite ne nécessite pas de permis poids lourd." 

D’autant que "les tensions sur le recrutement des chauffeurs routiers/grand–routiers sont élevées et les entreprises du compte propre ont probablement plus de difficultés à les embaucher que celles du compte d’autrui, pour lesquelles la profession est le cœur de métier", est-il précisé.

Porteurs et utilitaires

Le compte propre se distingue aussi par sa flotte. Sur le segment des 3,5 tonnes et plus, elle est estimée à 150 000 moteurs environ, composés de porteurs pour l’essentiel. Ce parc est utilisé dans le cadre de"navettes" ou de "tournées", soit "des trajets répétés et identiques quant à la marchandise transportée, à la distance parcourue, aux lieux de chargement et de déchargement, ou de trajets au cours desquels plusieurs enlèvements et/ou livraisons partiels et successifs sont effectués", précise le Commissariat général.

Selon une enquête de l’ Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF), ces véhicules sont "soit achetés ou loués sans chauffeur, soit loués avec chauffeur", rapportent Jean-François Agenor, président de sa commission compte propre, et Valérie Cornet-Ambroise, sa déléguée aux transports terrestres. "Il s’agit principalement de porteurs 11-19 tonnes dans le cas d’achat ou de location sans chauffeur, et de porteurs 26 tonnes et plus en location avec chauffeur, détaille la déléguée. Ces flottes sont plutôt récentes, Euro 6, et restent actives dans les parcs sept ans en moyenne, parfois jusqu’à quinze ans.."

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3114 du 3 juin 2022.

Auteur

  • Erick Demangeon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format