Menu
S'identifier

Florence Berthelot, FNTR : “Il est idiot de taxer les transporteurs et de les priver de leur capacité d’investissement”

Interview | publié le : 29.03.2021 | Dernière Mise à jour : 30.03.2021

Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR.

Crédit photo

La politique du secteur ne peut se faire qu’en y associant la profession. Pour Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR, la transition énergétique ne pourra pas se concrétiser sans intégrer la profession dans les réflexions. À l’inverse, ajouter des taxes aux entreprises et donc réduire leur capacité d’investissement va à l’encontre de l’objectif initial. Elle plaide également pour l’association des partenaires sociaux aux travaux en vue de l’entrée en vigueur du paquet Mobilité en 2023.

L’Officiel des transporteurs : Le dialogue social sectoriel route dans le cadre de la Commission européenne s’est déroulé le 10 mars. Qu’en est-il ressorti ?
Florence Berthelot : Dans l’élaboration de la norme sociale européenne, il est important que les partenaires sociaux aient leur mot à dire, avec leur diversité d’approche. Le dialogue social est ainsi très important. Il y a un souci de construire et, même si des points de désaccord apparaissent, une envie de travailler en commun. Les discussions ont été extrêmement denses. Un nouveau livre blanc est en discussion mais les partenaires sociaux se sont interrogés sur les précédents "Livres blancs", puisqu’ils s’enchaînent, avec une version en 2001, puis une révision en 2005 et une nouvelle mouture en 2011. La préoccupation était donc de savoir s’il y avait eu une évaluation avant de se projeter sur un horizon plus lointain, à 2050. Sur le paquet Mobilité, nous avons eu des échanges sur les contrôles mais aussi sur l’anticipation de l’application des règles sur le détachement de salariés à partir de l’année prochaine. En tant que présidente du Comité de dialogue social européen sectoriel pour les transports, j’ai rappelé le souhait que les partenaires sociaux soient étroitement associés à ces travaux en vue de leur entrée en vigueur afin de bien identifier toutes les problématiques. Des inquiétudes apparaissent. On nous parle par exemple de guichets uniques. Les partenaires sociaux souhaiteraient savoir si des tests de procédures auront lieu en amont. C’est une partie importante du paquet Mobilité, et il faut que nous soyons prêts, tous ensemble, en février 2022.

L'OT : La condition des conducteurs a-t-elle été abordée pendant cette réunion ?
F. B. : La charte IRU, cosignée par l’ETF [Fédération européenne des travailleurs des transports] et l’ESC [European shippers’ council, association des chargeurs européens], qui a pour vocation d’améliorer les conditions d’accueil des conducteurs fera l’objet d’un point de suivi lors de notre réunion du mois de juin car cette problématique est répandue partout en Europe. Nous souhaitons que les entreprises y adhèrent. Compte tenu de l’engagement des conducteurs pendant cette crise, il faut rappeler que les recevoir décemment et dignement est un point extrêmement important pour les entreprises clientes. Un autre sujet incontournable fera partie du programme de travail dans les mois qui viennent, l’arrivée du camion autonome.

L'OT : Le projet de loi climat et résilience ramène une nouvelle fois les sujets de l’écotaxe et de la suppression d’exonération de la TICPE…
F. B. : On sent beaucoup d’agacement chez les entreprises de transport. On a toujours tourné autour de l’écotaxe et de la suppression de la part de TICPE remboursable depuis les Assises de la mobilité, mais avoir ces deux mesures fiscales dans la même loi reste inédit. Il est idiot de taxer les transporteurs et de les priver de leur capacité d’investissement alors que, justement, les véhicules propres s’avèrent plus coûteux. Et nous ne croyons pas au fléchage : il y a un principe budgétaire qui rend impossible de diriger une recette vers une dépense. On le fait un an puis on oublie. Face à ce projet de loi, nous agissons donc très fortement au niveau parlementaire, en portant un certain nombre d’amendements, mais aussi au niveau des Régions, par le biais de la communication.rtons avec détermination.

> Lire l'intégralité de l'interview dans l'Officiel des transporteurs n° 3060 (réservé aux abonnés)

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format