Menu
S'identifier

Eurovignette : le Parlement européen adopte un accord informel pour changer de modèle

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 17.06.2021 | Dernière Mise à jour : 17.06.2021

Highway road toll gate Madrid Spain

Les députés ont opté pour la suppression progressive par les Etats membres des "vignettes", redevances routières basées sur la durée, à partir de 2029 pour les véhicules lourds (camions, poids lourds et bus) afin de les remplacer par des péages.

Crédit photo tktktk - stock.adobe.com

Le 16 juin, le Parlement européen est parvenu à un accord informel destiné à changer le modèle appliqué aux redevances routières destinées aux camions au sein de l’Union. Objectif : passer d’un système de tarification basé sur le temps à un système basé sur la distance.

Le Parlement européen vient d’annoncer la signature d’un accord imposant de nouvelles règles pour les redevances appliquées aux camions et camionnettes qui empruntent les routes du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). Objectif : faire passer la tarification routière d'un modèle basé sur le temps à un système fondé sur la distance ou les kilomètres réellement parcourus. 

"Les États membres devront fixer des taux de tarification routière différents en fonction des émissions de CO2 pour les camions et les bus, dès que des règles supplémentaires sur les classes de CO2 pour les véhicules seront fixées, éventuellement en 2023, et en se basant sur les performances environnementales pour les camionnettes et les minibus à partir de 2026, avec des réductions de tarification considérables pour les véhicules à émissions nulles ou faibles", indique le Parlement européen dans un communiqué de presse.

Suppression des vignettes

Dans le cadre de cet accord, les députés ont ainsi opté pour la suppression progressive par les Etats membres des "vignettes", redevances routières basées sur la durée, à partir de 2029 pour les véhicules lourds (camions, poids lourds et bus) afin de les remplacer par des péages, redevances basées sur la distance. "Toutefois, les pays de l’UE pourront toujours conserver les vignettes pour certaines parties de ce réseau, s'ils peuvent prouver qu'un nouveau mode de tarification serait disproportionné par rapport aux recettes escomptées", précise le Parlement. 

Le parcours législatif de cet accord est loin d’être fini puisqu’il doit encore être approuvé par le Comité des représentants permanents du Conseil et la commission des transports et du tourisme du Parlement, puis par le Conseil et le Parlement dans leur ensemble.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format